Traité des ordres, Manuscrit O5
Publié sous la direction de Robert Carvais
Édité par Guillaume Fonkenell, Joëlle Barreau, Béatrice Gaillard, Gabrielle de Roincé
modélisation XML-TEI : Emmanuel Château
encodage : Emmanuel Château
transcription : Emmanuel Château
première édition électronique, 2008-2013, version bêta
Œuvres de DesgodestTome 1[en haut à droite  : n° 296861]
p. 1
   
Traité des ordres de
l’architecture de Monsieur
Desgodets, Architecte du
Roy, et Professeur de
l’Académie Royale

Préface

Entre les différentes parties qui composent l’architecture, la connoissance des ordres est comme la baze de celle que l’on nomme la beauté, qui sert à orner et décorer les édifices, tant par le dehors que le dedans ; ce qui dépend d’une certaine proportion, que le tout avec ses parties, et que toutes les parties ont entre elles. Et, quoiqu’il n’y soi [sic.] pas toujours employé des ordres de colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
ni de pilastres
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
, et que les corniches
et autres parties d’architecture, dont on se sert pour orner[a], ne soit pas tout précisément les mêmes que ce qui est décrit pour les ordres, néanmoins les parties d’une même chose doivent avoir du raport et de la proportion entr’elles et être d’un même genre. Il ne conviendroit pas, par exemple, de mettre à un même étage d’une façade
façade
, ou dans une même salle
salle
, ou autre pièce
pièce
, des parties d’un caractère rustique avec d’autres d’un caractère délicat. La différence
p. 1
   
qui s’y rencontreroit feroit une disproportion[b] qui choqueroit le bon sens, qui n’aprouve[c] et ne se plaît que dans l’harmonie et dans la régularité ; au lieu que si toutes les parties sont d’un même goût rustique, dans un même endroit où elles conviennent, il ne laissera pas d’y avoir une beauté qui se pourra comparer à une autre dont les parties seront d’un goût plus délicat ; le tout consiste à bien connoître la nature de chaque chose dans les édifices que l’on veut décorer ; et quand même on les feroit tout simples, l’arrangement, la symétrie
symétrie
Forme régularisée : symétrie
et la proportion que l’on y observeroit ne laisseroit pas que de plaire.
Dans cette pensée, je me suis étudié à chercher les véritables caractères et les justes proportions des ordres d’architecture, tant par ce qui nous reste des édifficesédifices antiques en France et en Italie, desquels j’ay fait un receuil [sic.]
sic. : recueil
des plus beaux ouvrages[d] qui sont à Rome
, qui est entre les mains du public depuis plusieurs années, que dans ce qui est raporté par les auteurs qui ont écrits de l’architecture et dans tout ce que j’ay pu voir d’édifficesédifices modernes, parmy lesquels il y en a beaucoup qui méritent d’être estimés, et sur ce que j’en ay pu aprendre dans les conférences de l’accadémieacadémie d’architecture, où j’ay l’honneur d’être admis avec Messieurs les architectes du Roy. Après quoy, je me suis déterminé à en faire des desseinsdessins et les mettre dans l’ordre d’un livre, pour m’en servir et sçavoir à quoi m’en tenir, lorsqu’il se présentera l’occasion de les faire exécuter. Je me donnerai néanmoins bien garde d’avoir la présomption de croire d’avoir mis les ordres d’architecture dans leur perfection, et je suis persuadé que l’on peut beaucoup mieux les traiter que je n’ai fait. Je les ai seulement mis jusqu’où j’ai pu atteindre, et je l’ai fait tout de mon mieux.
Pour donner une idée générale de cet ouvrage, l’on sera averti qu’après avoir déterminées les proportions de chacune des principalles parties de chaque ordre, j’en ai fait des desseinsdessins et des profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
en grand ; en sorte que la vue en peut être contente en les comparant avec ce que j’ai remarqué de plus beau dans les édifices antiques et modernes qui m’ont servi de modelmodèle.
J’ai ensuitte cherché les proportions que chacque partie en détail
p. 2
   
p. 3
   
Description
p. 4
   
avoit entr’elles et leur tout, pour pouvoir marquer les mesures
mesure
certaines de chacune, ce que j’ai fait en deux manières.
1re, en divisant toutes les hauteurs des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
[e] et des entablements
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
Forme régularisée : entablements
, réduisant[f] ensuitte chacune de ces hauteurs en une autre quantité et, allant de suite de subdivision en subdivision, jusqu’à ce que je sois parvenu à la mesure
mesure
de chacque partie ; ce qui est expliqué le plus clairement que j’ai pu dans le discours que j’ai fait sur chacque desseindessin.
Par la 2e manière, j’ai divisé le diamètre du bas des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
en deux modules, et chacque module en 30 parties, ce qui en fait 60 pour tout le diamètre entier. Et ces parties m’ont servies à mesurer
mesurer
tous les membres de chacque ordre, comme je le cotte en chiffre.
Les desseinsdessins que j’ai fait cadrent le plus justement qu’il m’a été possible avec les divisions de la première manière, ce qui a fait que les parties du module ne pouvant pas venir précisément par des unités aux divisions de tous les membres[g], j’ai mis les fractions nécessaires. Cette seconde manière est beaucoup plus aisée dans la pratique que la première par toutes personnes, mais la première montre mieux les proportions que tous les membres ont entr’eux.
Traité des ordres d’architecture [Livre 1er]

Du nom et caractère des moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
, de la manière d’en
tracer les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
, et tracer le contour
du profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes

Chapitre Ier

[Du nom et caractère des moulures]
[Premier dessin]
Avant que de décrire les ordres d’architecture, il est à propos de connoître les parties qui les composent et qui leur sont communes à tous.
Je commencerai par les moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
, lesquelles sont de cette espèce [sic.][h] représentées au premier desseindessin de ce chapitre.
La première espèce sont les moulures carrées
moulure carrée
Forme régularisée : carrées
, qui sont de plusieurs sortes. L’on nomme, A, couronne
, qui est la plus grande et la plus saillante
saillir
p. 5
   
aux corniches
 ; elle se nomme aussi larmier
larmier
« Membre horizontal en saillie sur le nu du mur, destiné à en écarter les eaux pluviales. Sa surface inférieure est inclinée ou creusée d'une mouchette, sorte de canal ou de gorge qui permet d'éviter les ruissellements. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
ou mouchette pendante, cotté B, lorsqu’elle est recreusée
recreuser
par le dessous [trait vertical], ayant un petit filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
Forme régularisée : filet
qui prend par le bas de la façade
façade
de devant pour servir à faire tomber par goutte
goutte
Forme régularisée : goutte
, en forme de larme
larme
, l’eau de la pluye qui coulle au long de cette face
face
, et à mettre à couvert l’édifice
édifice
Construction ou groupe de construction affectées à une même destination, comprises dans un même programme ou appartenant à la même personne, à la même collectivité (fontaine publique, hôtel particulier, immeuble, palais, abbaye, etc. Ce mot, au sens assez vague désigne souvent une œuvre architecturale dans son ensemble quand elle a une certaine importance.Ministère de la culture et de la communication, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Jean-Marie Pérouse de Montclos. Principes d’analyse scientifique. Architecture : vocabulaire. reéd.. Paris : Imprimerie nationale, 1995.
Forme régularisée : édifice
au-dessous, dont elle prend le nom de larmier
larmier
« Membre horizontal en saillie sur le nu du mur, destiné à en écarter les eaux pluviales. Sa surface inférieure est inclinée ou creusée d'une mouchette, sorte de canal ou de gorge qui permet d'éviter les ruissellements. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
. Le dessous de cette moulure
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
se nomme plafond
plafond
« Face inférieure plane et dégagée d'un plancher, d'une voûte plate ou d'une voûte déprimée, formant couvrement. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 144
ou soffite
soffite
« Face inférieure plane et dégagée d'un linteau et d'une plate-bande : les faces inférieures des extrémités portant sur le piédroit ou le support, n'étant pas dégagées, ne font pas partie du soffite. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 144
Forme régularisée : soffite
. Quelques fois, ce plafond
plafond
« Face inférieure plane et dégagée d'un plancher, d'une voûte plate ou d'une voûte déprimée, formant couvrement. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 144
est contourné
[i] en doucine
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, comme C, alors on luy donne le nom de larmier
larmier
« Membre horizontal en saillie sur le nu du mur, destiné à en écarter les eaux pluviales. Sa surface inférieure est inclinée ou creusée d'une mouchette, sorte de canal ou de gorge qui permet d'éviter les ruissellements. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
en doucine recreusée
doucine recreusée
. On nomme la moulure
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
D gros carré
carré
Forme régularisée : carré
, ou bande saillante
, celle dont la saillie
saillie
est environ les deux tiers de sa hauteur ; l’on y taille quelques fois des denticules
denticules
, et ce qui fait aussi nommer bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
des denticules
denticules
. Face
face
ou bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
, cotté E, est une moulure carrée
moulure carrée
Forme régularisée : carrée
e haute et peu saillante
saillir
. On la nomme plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
Forme régularisée : plinthe
F lorsqu’elle sert de couronnement
couronnement
« Élément décoratif formant le faîte horizontal ou le sommet pyramidé d'une élévation ou d'une partie d'élévation. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 172
et qu’il n’y a point d’autre moulure
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
par le dessus. On nomme aussi plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
Forme régularisée : plinthe
le carré
carré
Forme régularisée : carré
qui est au bas des bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
, et on nomme socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
une autre grande façade carré
façade carré
Forme régularisée : carré
e qui est encore au-dessous, ayant peu de saillie
saillie
. Les petites moulures carrées
moulure carrée
Forme régularisée : carrées
G se nomment filets
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
 ; on les nomme listeaux
listeau
Forme régularisée : listeaux
H lorsqu’ils servent de couronnement
couronnement
« Élément décoratif formant le faîte horizontal ou le sommet pyramidé d'une élévation ou d'une partie d'élévation. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 172
et qu’il n’y a point d’autre moulure
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
au-dessus.
La seconde espèce de moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
sont les rondes
moulure ronde
, que l’on nomme tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
ou boudin
, cotté I, lorsqu’elles sont grosses, et astragale
ou baguette
baguette
« Moulure pleine dont la largeur est sensiblement égale à la saillie et le profil, un segment de cercle. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
, K, lorsqu’elles sont petites.
La troisième espèce sont les demi-rondes
demi-rondes
, cotté L, qui n’ont que la moitié d’un tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
. On les nomme ove
ove
, ou quart-de-rond droit
quart-de-rond droit
, lorsque leur saillie
saillie
est par le haut, et quart-de-rond renversé
quart-de-rond renversé
quand leur saillie
saillie
est par le bas.
La quatrième espèce sont les creuses
, M, que l’on nomme scotie
scotie
« Gorge à profil demi-ovale formé de plusieurs segments dont les rayons sont de longueur croissante : c'est le contre-profil du semi-cœur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
Forme régularisée : scotie
. L’on nomme canaux
canal
« Moulure creuse dont la section est petite relativement à l'étendue. Son profil est généralement curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 183
Forme régularisée : canaux
, N, celles qui sont autour des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
ou des pilastres
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
, et les filets
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
, O, entre deux canaux
canal
« Moulure creuse dont la section est petite relativement à l'étendue. Son profil est généralement curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 183
Forme régularisée : canaux
, se nomment côte
Forme régularisée : côte
.
La cinquième espèce de moulure
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
sont les demi-creuses
demi-creuses
, cotté P, qui n’ont que la moitié des scoties
scotie
« Gorge à profil demi-ovale formé de plusieurs segments dont les rayons sont de longueur croissante : c'est le contre-profil du semi-cœur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
. On les nomme cavet droit
lorsque leur saillie
saillie
est par le haut et cavet renversé
quand leur saillie
saillie
est par le bas. Les cavettes
cavette
Q qui se joignent dans le fond avec une face
face
droite
p. 6
   
se nomment congé
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
. Il y a une autre sorte de moulure
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
, R, creuse qui tient de la scotie
scotie
« Gorge à profil demi-ovale formé de plusieurs segments dont les rayons sont de longueur croissante : c'est le contre-profil du semi-cœur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
et du cavet
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
. Elle se nomme gorge
gorge
« Moulure creuse à profil curviligne. La gorge se distingue du canal rond par le fait que sa section est relativement plus grande par rapport à son étendue. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
et tient lieu de frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
à des petites corniches
dont les moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de dessous le larmier
larmier
« Membre horizontal en saillie sur le nu du mur, destiné à en écarter les eaux pluviales. Sa surface inférieure est inclinée ou creusée d'une mouchette, sorte de canal ou de gorge qui permet d'éviter les ruissellements. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
sont suprimées[j].
La sixième espèce de moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
sont les doucines
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, S, lesquelles sont formées d’un quart-de-rond
quart-de-rond
« Tore dont le profil est un segment tendant vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre […]. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 183
et d’un cavet
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
qui se touchent au milieu, et touche aussi les lignes parallèles du haut et du bas par leur extrémité. On nomme doucine
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
droite celle dont la saillie
saillie
est par le haut et doucine renversée
doucine renversée
« La doucine renversée, convexe en haut, concave en bas, est le contre-profil de la doucine droite. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
quand la saillie
saillie
est par le bas.
La septième et dernière espèce de moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
sont les talons
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, T, qui sont aussi formés d’un quart-de-rond
quart-de-rond
« Tore dont le profil est un segment tendant vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre […]. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 183
et d’un cavet
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
qui se touchent au milieu, mis à contre-sens des doucines
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
en ce qu’ils coupent les lignes parallèles du haut et du bas. Ils se nomment talon droit
talon droit
ou talon renversé
talon renversé
« Le talon renversé, concave en haut et convexe en bas, est le contre-profil du talon droit. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
suivant leur position, comme les doucines
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
.
La dernière des moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du haut des corniches
se nomme cimaise
cimaise
« Corps comprenant une moulure principale curviligne, généralement un talon ou une doucine, entre des moulures secondaires, et couronnant une corniche ou régnant à hauteur d'appui sur un lambris. De nombreuses corniches ne sont formées que d'une cimaise. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
Forme régularisée : cimaise
. C’est quelquefois un cavet
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
ou un quart-de-rond
quart-de-rond
« Tore dont le profil est un segment tendant vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre […]. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 183
mais, pour l’ordinaire, c’est une doucine
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
.
Les petits dégagements
dégagements
« Passage donnant une sortie secondaire à une ou deux pièces. Les d'égaements peuvent avoir, en plus de leur fonction de passage, une autre destination : office, etc.. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 36
Forme régularisée : dégagements
V que l’on fait entre deux moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
se nomment grains d’orge
grain d’orge
ou coups de crochet
. Ils ne sont point comptés pour moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
. Ils doivent être presque imperceptibles et n’être fait que pour aider à distinguer les moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
et empêcher qu’elles ne se confondent ensemble.
Il faut considérer les moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
en deux situations différentes, sçavoir celles qui sont proche de la vue et celles qui en sont éloignées. Et, selon ces deux situations, leurs profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
doivent être différens. Les moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
qui sont proche de la vue doivent être plus formées, afin de satisfaire la vue[k] par un contour
agréable, et les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de celles qui sont éloignées de la vue doivent être plus doux, c’est-à-dire plus plats, ce qui ne se doit entendre seulement que des six dernières espèces de moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
, parce que la grande distance rend leur ombre
plus sèche et plus confondue avec les carrés
carré
Forme régularisée : carrés
, lorsque leurs profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
sont trop formés. Ce qui n’arive pas sitôt quand leurs contours
sont plus plats, en faisant leur ombre
plus douce
p. 7
   
que les ombres
des moulures carrées
moulure carrée
Forme régularisée : carrées
, ce que j’ai remarqué dans les beaux monuments
monument
Forme régularisée : monuments
qui nous restent de l’Antiquité. Pour cette raison, je donnerai deux manières pour tracer leurs profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
, et à l’égard des moulures carrées
moulure carrée
Forme régularisée : carrées
, leur face
face
doit être aplomb et leur saillie
saillie
de niveau.
Première manière
Pour tracer les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
proche de la vue
[Deuxième dessin]
Le second desseindessin du 1er chapitre est pour les moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
qui sont proche de la vue, où je commencerai par les tores
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
des bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, cottés I, dont la saillie
saillie
est plus de la moitié de leur hauteur. Il faut décrire le quarrécarré ABCD de toute la hauteur du tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
, mener la diagonale AC, couper le côté du bas en deux au point E, marquer la saillie
saillie
BF sur le côté du haut, mener la ligne EF, tracer la ligne aplomb FG coupant le côté AD en H, diviser la ligne FH en deux au point I et la ligne FE en deux au point L, et sur la ligne FH, prendre FM égale à FL et partager IM en deux au point N, tracer la ligne NO parallèle à AD coupant la diagonale P ; prendre FQ[l] égale à OP, mener la ligne PQ, et trouver le point G sur la ligne FHG égallement distant des points PQ ; mener la ligne GP prolongée vers S ; ensuite, du centre P et de l’intervalintervalle PO, décrire l’arc de cercle
EOS, puis, du point G et de l’intervalintervalle GS[m] derrière l’arc SF[n] qui touchera le premier arc en S et la ligne de dessus en F, ce qui formera le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
. La démonstration en est facile.
Pour tracer le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des astragales
Forme régularisée : astragales
, cotté 2, des bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
et du haut des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, et générallement de toutes les autres astragales
Forme régularisée : astragales
qui n’ont point d’autre moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
plus saillantes
saillir
par le dessus, il faut mener la ligne aplomb AB à l’extrémité de la saillie
saillie
, en diviser la hauteur en deux en C, tracer la ligne de niveau CD, et prendre CD égal à la moitié de la ligne AB ; mener la ligne aplomb EDF, et, du centre D et de l’intervalintervalle DC[o], derrière le demi-cercle ECF touchant les lignes du haut et du bas au point EF, pour former avec la portion de ligne droite le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de l’astragale
.
p. 8
   
Description
p. 9
   
p. 10
   
Le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des autres astragales
, coté 3e des corniches
, architraves
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
, impostes
imposte
et archivoltes
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
qui sont proche de la vue, se tracera comme il est dit cy-dessus, avec cette différence que le contour
du cercle se continuera au-dessous jusque à la rencontre de la face
face
du filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
GH.
Pour tracer le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des oves
ove
, coté 4e, proche de la vue, il faut mener la ligne aplomb AB de l’extrémité du bas, laquelle soit toute la hauteur de l’ove
ove
[p] ; du centre A et de l’intervalle AB, décrire le quart de cercle BC qui sera le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de l’ove
ove
. Le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des quarts-de-ronds
quart-de-rond
« Tore dont le profil est un segment tendant vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre […]. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 183
, ou ove renversé
ove renversé
, se fera de même.
Pour tracer le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des scoties
scotie
« Gorge à profil demi-ovale formé de plusieurs segments dont les rayons sont de longueur croissante : c'est le contre-profil du semi-cœur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
des bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
, cotté 5e, dont le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
du haut est moins saillant
saillir
que celui du bas, il faut mener la ligne AB de l’extrémité d’un filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
à l’autre, et la ligne CD à plomb du fond et de la hauteur de la scotie
scotie
« Gorge à profil demi-ovale formé de plusieurs segments dont les rayons sont de longueur croissante : c'est le contre-profil du semi-cœur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, et l’autre ligne à plomb BE à l’extrémité de la saillie
saillie
du bas, prolonger la ligne de niveau du haut CA jusqu’à la rencontre de la ligne BE ; en F, diviser AB en deux au point G ; prendre BH et DI égales à BG ; mener la ligne HI, couper BF en deux au point L ; diviser LH en deux en M ; prendre IN égale à BM, trouver le point E sur la ligne BE également distant des points MN, et le point O sur la ligne HI également distant des points IA, et mener la ligne EN prolongée vers P ; ensuite, du centre O et de l’intervalle OA, décrire l’arc AI ; puis, du centre N et de l’intervalle NI, décrire l’arc IP ; et, du centre E et de l’intervalle EP, décrire l’arc PB, et de l’intervalle de l’arc PB, ce qui formera le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de la scotie
scotie
« Gorge à profil demi-ovale formé de plusieurs segments dont les rayons sont de longueur croissante : c'est le contre-profil du semi-cœur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
AIPB.
Les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des cavets
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, cotté 6e, tant droit
droit
que renversé
renversé
, proche de la vue, leur saillie
saillie
étant égalle à leur hauteur ce [sic.] fera ayant décrit le quarrécarré ABCD contenant la saillie
saillie
et la hauteur. Prenant l’angle de dehors A pour centre, et de l’intervalle de l’un des côtés AB, décrire l’arc BD[q] qui fera le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des cavets
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
.
Pour tracer les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des congés
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
, cotté 7, proche de la vue, il faut mener les deux lignes aplomb RV ST, au fond et à l’extrémité de leur saillie
saillie
 ; diviser la saillie
saillie
RS en 7 parties ; prendre la hauteur ST égale à 9
p. 11
   
de ces parties ; mener la ligne de niveau TY[r] ; prendre RVTX chacune également à 6 des mêmes parties ; prendre le point Y[s] sur la ligne TY également distant des points VX[t], et mener la ligne YV prolongée vers Z ; puis, du centre V et de l’intervalle VR, tracer l’arc RZ, et, du centre Y et de l’intervalle YZ, tracer l’arc ZT qui touchera le 1er arc en Z, et la ligne ST en T, ce qui formera le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du congé
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
.
Pour tracer le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des doucines
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, tant droites que renversées
renversé
, cotté 8e, proche de la vue, ayant déterminé la hauteur et la saillie
saillie
, il faut mener la diagonale CD suivant la pente de la saillie
saillie
 ; tracer les lignes aplomb CB, DA ; diviser la diagonale CD en 9 parties, en prendre cinq parties vers la saillie
saillie
D et quatre vers la naissance
naissance
C ; au point E, partager ED EC chacun en deux au point F G, et d’iceux points, tracer les lignes FA GB perpendiculaires à la diagonale CD, rencontrent les lignes aplomb, sçavoir DA au point A, et CB au point B ; mener la ligne AB qui passera par le point E ; puis, du centre A et de l’intervalle AE, décrire l’arc DE et, du centre B de l’intervalle BE, décrire l’arc EC, lesquels arcs se toucheront au point E et formeront le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de la doucine
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
.
Pour tracer le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, cotté 9, tant droit
droit
que renversé
renversé
, proche de la vue, ayant menée la diagonale AB suivant la pente de leur saillie
saillie
, il la faut couper en deux au point C, et chacune des parties CA CB aussy en deux aux points D E, par lesquels on mènera les lignes DF, EG perpendiculaires à la diagonale AB, rencontrant les lignes de niveau du haut et du bas aux points G, F ; et on tracera la ligne GF qui passera par le point C ; puis, du centre F et de l’intervalle FC, décrire l’arc CA et, du centre G et de l’intervalle GC, décrire l’arc CB, lesquels se toucheront en C et formeront le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
.
Il sera aisé de démontrer que toutes les règles pour tracer les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
ci-dessus sont géométriques.
p. 12
   
p. 13
   
Description
p. 14
   
profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
qui sont élevées et
éloignées de la vue aux grands édifices
[Troisième dessin]
Le troisième desseindessin du premier chapitre est pour les moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
qui sont beaucoup élevées et éloignées de la vue aux grands édifices, suivant le goût des édifices antiques. Je n’ai point répété sur ce desseindessin les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des tores
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
ni des scoties
scotie
« Gorge à profil demi-ovale formé de plusieurs segments dont les rayons sont de longueur croissante : c'est le contre-profil du semi-cœur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
parce qu’ils se tracent toujours suivant les règles expliquées au desseindessin précédent, avec cette différence que, plus ils sont élevés, moins ils doivent avoir de saillie
saillie
.
.
Le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de toutes les astragales
élevées est le même que ceux marqués au desseindessin précédent pour les astragales
des bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
et du haut des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, où le contour
est un demi-cercle qui touche les lignes parallèles du haut et du bas et ne remontent point en dessous vers le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
.
.
Pour tracer le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des oves
ove
éloignées de la vue, il faut mener la ligne diagonale BC suivant la pente de la saillie
saillie
et, sur icelle, décrire en dedans le triangle équilatéral CAB ; puis, du centre A et de l’intervalle AB, tracer l’arc BC qui formera le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de l’ove
ove
.
.
Pour tracer le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des cavets
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, cotté 3, éloignés de la vue, l’on mènera la ligne diagonale BC suivant la pente de leur saillie
saillie
, et, sur icelle, l’on décrit un triangle équilatéral BAC en dehors ; et, du point A et de l’intervalle AB, l’on décrit l’arc BC qui fait le contour
du cavet
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
.
.
Pour tracer les congés
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
, cottés 4, éloignés de la vue, il faut diviser leur saillie
saillie
GH en deux parties, et faire la ligne à plomb du fond HI égale à 3 de ces parties ; mener la ligne de niveau IL et la diagonale GI ; la partager en deux en M : mener LM perpendiculaires à GI, rencontrant la ligne de niveau IL au point L, duquel et de l’intervalle LI, l’on décrira l’arc IG qui formera le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du congé
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
.
.
Le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des doucines
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, cotté 5, éloignées de la vue, se fera en menant la diagonale AB suivant la pente de leur saillie
saillie
 ; et, l’ayant divisée en 9, il faut prendre le point C, y laisser 5 parties vers la saillie
saillie
A, et 4 vers la naissance
naissance
B ; puis, sur AC, décrire en dehors le triangle équilatéral ADC, et
p. 15
   
sur CB le triangle équilatéral CEB[u] en dedans ; les deux côtés des triangles DC et CE feront une ligne droite  ; puis, du centre E[v] de l’intervalle EC, décrire l’arc CB, lesquels arcs se toucheront en C et formeront le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de la doucine
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
.
.
Pour tracer le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des talons
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, cotté 6, éloignés de la vue, il faut mener la diagonale AB suivant la pente de leur saillie
saillie
 ; la diviser en deux au point C, et décrire les deux triangles équilatéreaux ADC CEB, l’un est dedans, l’autre au-dehors, puis, un centre D, et de l’intervalle DC ; tracer l’arc AC, et du centre E et de l’intervalle EC, tracer l’arc CB, lesquels arcs se toucheront en C en [sic.] formeront le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
.
Sur le même troisième desseindessin du 1er chapitre est représenté la figure d’un problème qui servira de règle pour tracer le contour
du renflement
renflement
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
en arcs de cercle
, dont l’aplication en sera raportée au quatrième desseindessin ci-après.
. Propositions [pour trouver des points sur une courbe dont on connaît le centre et deux points]
Étant donné un point sur une ligne droite et un autre point élevé hors d’icelle, trouver d’autres points entre iceux qui soient sur la circonférence
d’un arc de cercle
passant par les deux points donnés, dont le centre soit sur lad. ligne droite donnée. Soit le point donné A sur la ligne droite AB et le point C élevé au dessus de lad. ligne, il faut trouver d’autres points entre AC qui soient sur la circonférence
d’un arc de cercle
passant par les points AC, dont le centre soit sur la ligne droite AB. L’on mènera la ligne droite AC, coupée en deux également au point D, duquel on tracera la ligne DE, perpendiculaire à AC, et du point A soit tirée la ligne AF, perpendiculaire à AB. Puis, du centre D et de l’intervalle DC[w], décrire l’arc AC coupant la ligne DE en F ; soit divisé l’angle FAD en deux également par la ligne AG coupant la ligne DE en G. Le point G sera sur la circonférence
d’un arc de cercle
passant par les points AC dont le centre sera sur la ligne AB.
p. 16
   
.
p. 17
   
Description
p. 18
   
Démonstration
Pour la démontrer, soit prolongée la ligne ED jusqu’à ce qu’elle coupe la ligne AB au point B, et soit menée la ligne BC dans le triangle rectangle GAD. Les deux angles DGA GAD ensemble sont égaux à un angle droit, c’est-à-dire aux deux angles FAG GAB ensemble. Si on ôte les deux angles FAG GAB qui sont égaux, il restera les deux angles GAB ABG, égaux entr’eux ; donc le triangle ABG est isocèle
isocèle
Forme régularisée : isocèle
, et de côté AB est égal au côté GB. À présent, les deux triangles rectangles ADB CDB ont les deux côtés AD CD égaux, et le côté DB commun. Les autres cottés AB CB sont aussi égaux entr’eux, et les trois lignes BA BG BC étant égales, B sera le centre d’un arc de cercle
passant par les points AGC.
L’on trouvera de même d’autres points sur la même circonférence
menant la ligne GC et redivisant les lignes AG GC chacune en deux également au point HI, et traçant les lignes HL IM perpendiculaires à icelle, ensuitte divisant l’angle FAG en deux également par les lignes AL, coupant la perpendiculaire au point L, en faisant IM égal à HL. Les points LM seront sur le même arc de cercle
AGC, suivant ce qu’il vient d’être démontré.
. Méthode
Pour tracer le contour
ou profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
contenu au quatrième dessin
dessin
Forme régularisée : dessin
de ce chapitre.
Les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
ce [sic.] font plus menues par le haut que par le bas, ce que l’on nomme diminutions
diminutions
. Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
donne la règle de cette diminution
diminutions
, au second chapitre de son troisième livre, où il dit que les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
de 15 pieds de hauteur doivent être diminuées par le haut d’un sixième du diamètre
diamètre
Forme régularisée : diamètre
du bas, et celles de 50 pieds d’un huitième seulement, les autres entre deux et au-dessus, à proportion.
J’ay observé, aux colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
antiques que j’ay mesurées, qu’il y a une
p. 19
   
grande différence dans leur diminution
diminutions
du haut : quelqu’une étant diminuée d’un cinquième du diamètre
diamètre
Forme régularisée : diamètre
du bas, et d’autres ne sont diminuées que d’un dixième et même d’un douzième, quoyqu’aprochant de même hauteur. Cependant, la règle de Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
est très judicieuse et l’on ne scauroit que bien faire en la suivant généralement dans tous les ordres. On remarquera que les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
des ordres inférieurs étant plus grosses que les autres, à proportion de leur hauteur, elles paroistront plus diminuées que celles des ordres supérieurs, quoiqu’elles le soient également par raport à leur diamètre du bas.
À l’égard du renflement
renflement
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, l’on observera sur ce que Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
dit au même chapitre (pour ce qui est de l’acroissement on ajoute au milieu des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
qui est nommé renflement
renflement
), qui marque précisément que c’est au milieu, et non au tiers de sa hauteur ; ce qui se doit entendre, qu’ayant mené une ligne droite de l’extrémité du diamètre du bas à l’extrémité de celui du haut, on ajoutera quelque chose en dehors au droit du milieu de cette ligne. Ce qui fera que le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du contour
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
sera enflé par raport à cette ligne droite . Mais, pour cela, la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
ne laissera pas d’être toujours plus grosse par le bas que par aucun autre endroit de la hauteur. Ce que j’ai aussy remarqué avoir été observé aux colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
antiques que j’ai mesurées, lesquelles j’ai trouvé toutes être moins grosses au tiers de leur hauteur que par le bas, et les plus belles comme celles du dedans du Panthéon
Pantheon
, où le contour
de leur profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
est fait par un arc de cercle
, dont le centre est sur la ligne de niveau à leur diamètre du bas d’où elles commencent à diminuer ; mais, comme ce centre est très éloigné de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, et qu’il seroit très dificille de tracer justement cet arc de cercle
au cordeau
cordeau
, j’ai cherché une règle pour tracer aisément plusieurs points sur un arc de cercle
passant par les extrémités des diamètres du bas et du haut, dont le centre soit sur la ligne de niveau du bas, sans qu’il soit besoin d’autre espaces que la hauteur et la grosseur
grosseur
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
que l’on veut tracer, ainsy qu’on le peut voir par le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
cottée Un.
Règle pour tracer le contour
ou profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de la
colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
par un arc de cercle
p. 20
   
Ayant tracé l’arc[x] de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
AB de la hauteur qu’elle doit avoir et les diamètres du bas et du haut CD EF aux naissances
naissance
des congés
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
, l’on mènera la ligne droite CE[y] suivant la diminution
diminutions
et la ligne CG parallèles l’arc[z] AB ; l’on divisera CE en 8 parties égales, aux points H I L M N O P ; on mènera les lignes PY OX NU MT LS IR HQ, parallèles au diamètre ; et l’on divisera la partie de la parallèle du milieu MT et les parties des autres parallèles vers le bas NV OX PY, entre les lignes CE GC, chacune en 8 parties ; et, sur MT, on prendra le point du milieu aux autres en descendant ; on laissera cinq parties vers N[aa], et trois vers V, et 6 parties vers O, et deux vers X, et 7 parties vers P, et une vers Y ; puis, sur les parallèles du haut, l’on prendra des distances égales à celle trouvée sur les parallèles du bas, ou[ab] de la ligne CE, en sorte que la distance sur la parallèle de LM soit égale à celle de N, la distance de I égale à celle de O, et la distance de H égale à celle de P. Les points ainsi trouvés seront sur l’arc de cercle
qui formera le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du contour
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
.
La 2e figure, à côté sur le même desseindessin , est pour servir de démonstration pratique
à la règle ci-dessus, où la parallèle du milieu et les trois autres du bas, entre les lignes CE CG, étant divisées chacune en 8. Le point 2 est à la moitié de MT. Ayant menée la ligne 2C, l’angle MC2 se peut dire être égale à l’angle 2CT ; le point 4 est aussi à la moitié entre les lignes 2C TG[ac] ; ayant menée la ligne 4C, l’angle 2C4 est égal à l’angle 4CX. Le point 5 est aussi le milieu de la parallèle entre les lignes 4C XC, et la ligne 5C coupe l’angle 4CX en deux ; les points 3 et 5 sont également distans de la ligne 2C, et ayant fait L6 égale à N3, I7 égale à 4[ad], et H8 égal à P5, les points E, 8, 7, 6, 2, 3, 4, 5, C sont sur un même arc de cercle
dont le centre est sur la ligne CB[ae], ainsi qu’il est démontré par le problème du desseindessin précédent. Le peu de distance qu’il y a entre les lignes CE CG ne faisant aucune différence sensible entre
p. 21
   
la pratique
et la précision géométrique.
Si la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
étoit grande, on pouroit diviser la ligne de diminution
diminutions
CE en 16 parties égales et mener les parallèles par tous les points de division ; diviser de même les parallèles entre la ligne de diminution
diminutions
CE et la ligne aplomb CG, depuis celle du milieu jusqu’au bas, chacune en 16 ; puis, compter de la ligne de diminution
diminutions
CE, prendre 8 parties sur la parallèle du milieu, 9 parties sur la parallèle ensuite en descendant, 10 parties sur l’autre plus bas, 11 sur celle qui suit, 12 sur celle d’après, 13 à celle d’ensuite, 14 à l’autre, et 15 sur la dernière du bas ; et prendre les mêmes distances sur les parallèles en remontant au-dessus de celle du milieu, à compter toujours de la ligne de dimention [sic.][af] CE, observant de faire les distances égales sur les parallèles également éloignées de celle du milieu. Tous les points ainsy trouvés seront sur un même arc-de-cercle. On pouroit, de même, faire les divisions en 32 pour avoir les points plus près après.
Autre Manière
Pour tracer le contour
de la diminution
diminutions
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
par une ligne
concoide
suivant la règle de Vignolle
Pour tracer le contour
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
par une ligne concoide
dont le centre soit sur la ligne de niveau du bas, dans le même espace de la grandeur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, ayant tracé l’axe AB de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, cottée 3, le diamètre du bas CD et celuy du haut EF dans leur proportion, l’on mènera la ligne CG parallèle à l’axe. L’on prendra la grandeur du demi-diamètre du bas CB dont on portera un bout sur l’extrémité du haut E[ag], et de l’autre bout, l’on tracera un petit arc de cercle
coupant l’axe au point H. Et on mènera la ligne HE prolongée jusqu’à ce qu’elle coupe la ligne CG au point G. L’on divisera la ligne HB en autant de parties égales que l’on voudra au point II, et la ligne GC en même nombre des parties égales aux points LL. Et l’on mènera les lignes LI sur lesquelles l’on prendra toutes les distances IO, à compter de l’axe égal au demy-diamètre du bas BC. Tous les points E, O, O, C seront sur la ligne concoide
qui fera le contour
p. 22
   
p. 23
   
Description
p. 24
   
de la diminution
diminutions
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, dont le centre sera sur la ligne de niveau du bas CD, prolongée en l’une et l’autre de ces deux méthodes. L’on fera ployer une règle de bois mince suivant tous les points trouvés pour servir à tracer les lignes du contour
ou profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
; et pour tracer l’autre côté de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, on raportera, sur chacune des lignes parallèles, les distances depuis les points du contour
de la diminution
diminutions
jusqu’à l’axe.
Règle pour tracer les colonnes torses
Forme régularisée : colonnes
contenues
au cinquième desseindessin de ce chapitre
Quoyque les colonnes torses
Forme régularisée : colonnes
ne soient pas dans la régularité des ordres d’architecture, en ce qu’elles paroissent trop grosses par raport à leur hauteur, et qu’elles seroient aussy trop menues si on les redressoit, outre qu’elles n’ont pas l’air de solidité que doivent avoir des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
qui portent un entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
. Néanmoins, comme on s’en sert quelques fois dans les décorations et même à des ouvrages plus sérieux, ne leur faisant que[ah] des entablements
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
Forme régularisée : entablements
[ai] qui le plus souvent ne sont que des corniches architravées
par une licence qui ne se doit faire qu’avec beaucoup de prudence, j’ai cru devoir donner une règle pour les tracer et une méthode pour les tailler, ainsy qu’il va être expliqué sur le cinquième desseindessin de ce premier chapitre.
Ayant tracé une colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
droite , cottée 1er, de la hauteur que l’on veut faire la torse
torse
, et dans la proportion de l’ordre que l’on y doit employer, qui ne peut être moins inférieur que ionique
ionique
Forme régularisée : ionique
, il faut, pour faire le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de la face
face
de la colonne torse
Forme régularisée : colonne
, diviser sa hauteur entre le congé
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
du haut et du bas en 12 parties égales par les lignes parallèles EF, coupant les côtés de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
droite aux points EE FF ; et diviser le diamètre
diamètre
Forme régularisée : diamètre
du bas en 7 parties égales ; et de tous les points EE, décrire les sections de cercle GG de l’intervalle EG égales à 4 de ces parties du diamètre du bas, alternativement en dedans et en dehors de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
; et, des points FF et du même intervalle EG,
p. 25
   
tracer les sections HH alternativement opposées aux sections GG ; ensuite, mesurer
mesurer
[aj] les lignes GG passant par les points EE[ak] ; et, des points GG HH, décrire les arcs de cercle
FF[al] FF se touchant aux points FF[am] alternativement en-dedans et en-dehors ; et, à l’égard des circonvallations
du bas et du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, pour les arcs concaves BF CE, leurs centres se trouveront par les sections IL du même intervalle que les autres ; et pour les arcs concaves[an] oposés, il faut prendre les points MN, distance du point AD des deux tiers de la hauteur des congés
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
joignans, et partager EM en deux au point P et NH[ao] en deux en Q ; menez les parallèles PO QR ; prolonger les lignes GE HF jusqu’à la rencontre de ces parallèles en OR ; et, du point O et de l’intervalle OE[ap], tracer l’arc[aq] EM ; et, du point R et de l’intervalle RF, décrire l’arc FN ; puis, tracer d’autres petits arcs dont les centres soient sur le diamètre AB CD prolongé, passant par les points AD et touchant les arcs ME NF[ar].
L’on tracera de la même manière la colonne torse
Forme régularisée : colonne
d’un autre sens ; par exemple, sur l’une des diagonales du plein[as] de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, toute la hauteur estant divisée en 12 parties, l’on prendra les ¾ d’une de ces parties par le bas pour la première parallèle EF, la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
cottée 2ème ; laissant l’autre quart par le haut, entre la dernière parallèle et le congé
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
, l’on tracera les sections GH[at] pour avoir les centres des arcs EE FF, comme il est expliqué ci-dessus, et, pour la naissance
naissance
du bas et du haut ; au côté concave, on divisera les hauteurs BF FD, chacune en deux également aux points S T, d’où l’on mènera les lignes parallèles SI TL ; et l’on tracera les lignes HFI HFL, rencontrant lesd. parallèles aux points I L, qui seront les centres des arcs FB FD, que l’on continuera au lieu des congés
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
vers les listeaux
listeau
du haut et du bas ; et, pour les naissances convexes
naissance convexe
, il faut prendre les points M N, distance des points A C des deux tiers de la hauteur des congés
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
joignans ; diviser les hauteurs ME EN, chacune en 2, aux points P Q ; et mener les parallèles PO QR et les lignes GEO GER, coupant lesd. parallèles aux points O R, qui seront les centres des arcs ME EN ; et l’on en tracera
p. 26
   
d’autres petits dont les centres seront sur les diamètres BA DC prolongés, touchant les arcs ME EN et les congés
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
du haut et du bas, comme il est dit ci-dessus à la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
de face
face
.
On fera de même les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de la colonne torse
Forme régularisée : colonne
sur l’autre diagonale en ne prenant par le bas que le quart d’une des douze parties de la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, et les trois autres quarts par le haut ; et on fera le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de la face
face
de côté en prenant la moitié d’une des 12 parties de lad. hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
par le bas, et l’autre moitié par le haut.
Pratique pour tailler les colonnestorses
Forme régularisée : colonnes
Pour tailler les colonnes torses
Forme régularisée : colonnes
, il faut en conduire le fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
, suivant les lignes ponctuées VX, YZ[au], en dehors de la saillie
saillie
des circonvalutions, comme il est marqué à la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, cottée I, et partager la circonférence
du plan en 8 parties égales, cottées 1 2 3 4 5 6 7 8 ; et tracer, au pourtour de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, les lignes aplomb par les 8 points de cette division depuis le bas jusques au haut ; tailler ensuite le listeau
listeau
du bas et l’astragale
du haut avec son filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
, et chanfriner
seulement le congé
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
 ; diviser la hauteur entre les deux congés
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
en 48 parties égales ; puis, commençant par les points du bas d’une des lignes aplomb, prendre sur la seconde ligne aplomb une des 48 parties, deux desd. parties sur la 3e ligne, et trois parties sur la 4e ligne aplomb ; ainsy de suite, en augmentant d’une partie de la hauteur sur chacque ligne aplomb, en tournant jusqu’au haut ; et tracer la ligne spirale
spirale
de circonvalation par tous les points ainsy trouvé ; l’on fera ensuite un cercle[av] de bois mince, ou de tôle
tôle
, suivant la figure WXX, qui est faite d’un arc de cercle
en-dehors et de deux demi-arcs en-dedans, comme ceux qui forment le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de la colonne torse
Forme régularisée : colonne
, c’est-à-dire des mêmes intervalles
intervalle
Forme régularisée : intervalles
des demi-diamètres GE ou HF ; et l’on taillera la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
suivant le contour
de cette cerce
Forme régularisée : cerce
, observant de laisser quatre des parties de la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
par le bas et quatre par le haut pour les deux moitiés de circonvolution
des naissances
naissance
 ; l’on conduira la cerce
Forme régularisée : cerce
aplomb
p. 27
   
suivant la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, posant le point du bout W justement sur la spirale
spirale
par le haut et le point X sur la circonvolution
de la même spirale
spirale
au-dessous ; et, à l’égard des deux moitiés de circonvolution
du haut et du bas, on fera d’autres cercles différents suivant les différens contours
des naissances
naissance
, de la même manière qu’il est expliqué ci-dessus pour les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des différens côtés de la colonne torse
Forme régularisée : colonne
 ; on remarquera que le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
des congés
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
change au droit des côtés concaves, c’est pourquoi, il les faut seulement ébaucher en chanfrin
d’abord, se réservant à achever en taillant les deux dernières moitiés de circonvolution
du haut et du bas. Il est à propos, en faisant les colonnes torses
Forme régularisée : colonnes
, de faire les circonvolutions
de celle du côté droit à contresens de celles du côté gauche pour observer la symétrie
symétrie
Forme régularisée : symétrie
de la décoration.
Fin du premier chapitre
 

Exposition des cinq ordres
d’architecture

Ordre d’architecture est une composition de colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
et d’entablements
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
Forme régularisée : entablements
, suivant une règle qui en proportionne
proportionner
toutes les parties qui leur conviennent. L’on y ajoute quelques fois des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
. Alors, l’ordre se divise en 3 parties principales qui sont le piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, qui luy sert de soubassement
étage en soubassement
, la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, qui donne les mesures
mesure
et les proportions à l’ordre, et l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
, qui est le couronnement
couronnement
« Élément décoratif formant le faîte horizontal ou le sommet pyramidé d'une élévation ou d'une partie d'élévation. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 172
. Chacune de ces principales parties se divise en 3 autres parties essentielles qui sont au piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, le
Forme régularisée : dé
et la corniche
 ; à la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, le fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
[aw] ; et à l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
, l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
, la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
et la corniche
. Cette division s’observe généralement à tous les ordres, et l’on ne peut obmettre aucune de ces parties essentielles aux principales parties, sans les rendre tronquées et mutilées[ax].
p. 28
   
Description
p. 29
   
p. 30
   
Or, ces parties essentielles ont chacune les différens membres[ay] qui leur conviennent avec proportion, selon les caractères des différens ordres.
Il y a cinq espèces d’ordres
ordre
d’architecture qui sont le toscan
ordre toscan
, le dorique
ordre dorique
, l’ionique
ordre ionique
, le corinthien
ordre corinthien
et le composé
ordre composé
. Le premier et le dernier sont latin, et les trois autres sont grecs et ont été inventés les premiers. Ce n’est pas que les Grecs soient les inventeurs des ordres d’architecture, puisqu’au livre de l’Exode, chapitre 26 et 27, dans la description du commandement que Dieu
Dieu
fit à MoÿseMoïse pour la construction du temple
temple
portatif[az], suivant le modèle que Dieu
Dieu
luy avoit montré sur la montagne, il est parlé à plusieurs endroits des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
avec leurs bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
, leurs chapiteaux
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
et leurs ornements
ornement
Forme régularisée : ornements
. Et, au 3e livre des Roys d’Israël, chapitre 7e, il est dit qu’il y avoit des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
avec des architraves
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
posées dessus au temple et à la maison royale pour le roy Salomon
, qu’il fit bâtir à Jérusalem. Mais cette description ne donne aucune idée d’ordres d’architecture particuliers.
Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
, qui est le plus ancien auteur que nous ayons qui ait écrit et donné les caractères des différens ordres, n’avoit peut-être pas connoissance des édifices qui avoient été construits en Judée, ce qui fait qu’il attribue l’invention des ordres d’architecture aux Grecs ; en sorte que, selon cet auteur, l’ordre dorique
ordre dorique
prend son nom de Dorus
Doros (personnage mythologique)
, roy d’Achaïe
Achaïe, Nome d' (Péloponnèse, Grèce)
et du Péloponèse
Péloponnèse (Grèce)
, et fut exécuté avec régularité au temple que ce roy fit construire en l’honneur de la déesse Junon dans la ville d’Argos
.
La province d’Ionie
Ionie (région ancienne)
en Asie, ayant pris son nom du général Ion, conducteur des treize colomnes[ba] que les Grecs avoient envoyées en cette partie du monde. Ces colonies ayant fondé chacune leur ville
ville
, elles y bâtirent des temples
temple
en l’honneur de leurs dieux. Les premiers furent faits selon l’ordre dorique
ordre dorique
. Mais les Éphésiens, voulant construire un temple à la déesse Diane
Temple d’Artémis
, s’étudièrent à le faire d’une manière plus délicate, ce qui donna lieu à l’architecte qui en avoit la conduite d’inventer un nouvel ordre, dont les chapiteaux
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
étoient accompagnés de volutes
volute
. Il fut nommé ionique
ionique
du nom de la province.
L’ordre corinthien
ordre corinthien
, au raport de Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
, a été inventé par
p. 31
   
un sculpteur de Corinthe
Corinthe (Grèce)
nommé Collimacus, lequel passant proche le tombeau d’une jeune fille, où six[bb] nourices avoient mis un panier couvert d’une tuille, dans lequel étoient quelques petits meubles de la deffunte, ce panier s’étant trouvé par hazard sur une plante d’achante, la tige de cette plante ayant poussée au printems des feuilles
feuilles
et plusieurs branches qui environnèrent le panier en se recourbant sous la tuille, la nouveauté de cet événement donna idée à Collimacus de faire un chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
avec des feuilles d’achante
feuille d’achante
, des collicolles
et des volutes
volute
. Cet ordre, dans le commencement, ne différoit du ionique
ionique
Forme régularisée : ionique
que par le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
, mais il luy fut donné ensuite toutes les autres parties nécessaires[bc] à un ordre parfait.
À l’ égard des ordres latins, Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
dit peu de choses de l’ordre composé
ordre composé
, et néanmoins il en parle assés pour faire connoître qu’il étoit en usage de son tems. Aussi y a-t-il à Rome
Rome (Italie)
, et ailleurs, des restes d’édifices qui[bd] sont plus anciens que Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
. Il y en a de plusieurs manières, mais celle qui a acquis le nom d’ordre est composée du ionique
ionique
Forme régularisée : ionique
et du corinthien
. L’on pouroit avec justice le nommer l’ordre romain
ordre romain
puisque c’est dans cette ville
ville
où il en reste les plus beaux monuments
monument
Forme régularisée : monuments
.
L’ordre toscan
ordre toscan
est décrit tout au long, avec les proportions, au septième chapitre du 4e livre de Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
, où il a apliqué même cet ordre à la construction des temples.
temple
Il ne parle pas de son origine parce que, de son tems, elle pouvoit être connue de tout le monde. Mais il est à présumer que ce fut en la province de Toscane
Toscane, Grand-Duché de (1569-1860)
, où cet ordre a pris naissance.
Dans tous les ordres, la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
en est la partie principale, et c’est celle qui en termine les différentes proportions ; et le diamètre
diamètre
Forme régularisée : diamètre
du bas de son fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
en règle toutes les mesures
mesure
. Ce diamètre
diamètre
Forme régularisée : diamètre
a deux modules[be], et chacque module
module
Forme régularisée : module
a 30 parties.
Pour donner une idée générale du raport que les differens ordres d’architecture ont entr’eux, j’ai représenté les cinq ordres sur un seul desseindessin, qui doit accompagner ce second chapitre, où toutes les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
sont de même hauteur et posées sur une même ligne. J’y ai joint leurs piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
et leurs entablements
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
Forme régularisée : entablements
. J’y ai cottées les mesures
mesure
générales de chacque
p. 32
   
ordres pour en faire connoître les proportions.
La colonne toscane
Forme régularisée : colonne
a 7 fois son diamètre
diamètre
Forme régularisée : diamètre
avec base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
.
La colonne dorique
Forme régularisée : colonne
a pour sa hauteur 8 diamètres.
La colonne ionique
Forme régularisée : colonne
9 diamètres de hauteur. Et, la hauteur de la colonne corinthiene
Forme régularisée : colonne
est de 10 diamètres ; toutes avec leurs bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
et leurs chapiteaux
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
. Ainsy, les hauteurs des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
augmentent dans ces 4 ordres par progression arithmétique
progression arithmétique
Forme régularisée : arithmétique
d’un diamètre chacune. Et, à l’égard de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
de l’ordre composé
ordre composé
, elle a la même proportion que la corinthienne
.
La hauteur des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
est toujours le tiers de la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
de chacque ordre, ce qui les rend proportionnés avec la solidité ou la délicatesse des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
. Les piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
se trouvent plus larges à proportion que les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
sont plus grosses par raport à leur hauteur.
Les entablements
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
Forme régularisée : entablements
ne doivent pas être proportionnés
proportion
à la hauteur des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, parce que les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
délicates se trouveroient chargées d’un plus gros entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
que les autres. Et, comme les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
n’ont de force qu’à proportion de leur grosseur, c’est aussi leur grosseur qui doit régler la hauteur de leur entablements
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
Forme régularisée : entablements
. Ainsy, à la réserve de l’ordre toscan
ordre toscan
, dont la hauteur de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
est le quart de la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
avec la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
, la hauteur de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
des autres ordres est deux fois le diamètre du bas de leurs colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
 ; ce qui revient aussy au quart de la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
. À l’ordre dorique
ordre dorique
, à l’ordre ionique
ordre ionique
, l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
se trouve être les deux neufièmes de la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
avec la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
. Et, aux ordres corinthiens
ordre corinthien
et composés
ordre composé
, la hauteur de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
est la cinquième partie de la hauteur de leur colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, aussy avec leur bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
et leur chapiteaux
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
.
Pour trouver les proportions générales de chacque ordres en particulier, il faut, à l’égard de l’ordre toscan
ordre toscan
et de l’ordre dorique
ordre dorique
,
p. 33
   
diviser toutes leur hauteur en dix-neuf parties, en donner quatre au piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : piédestal
, douze à la corniche
[bf] et trois à l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
 ; diviser ensuite à l’ordre toscan
ordre toscan
la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
en sept parties, et en prendre une pour sa grosseur par le bas ; et, à l’ordre dorique
ordre dorique
, diviser la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
en huit, dont une fera le diamètre de sa grosseur.
Il faut diviser toute la hauteur de l’ordre ionique
ordre ionique
Forme régularisée : ionique
en quatorze parties ; le piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
en aura trois, la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
neuf et l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
deux, et une de ses parties fera le diamètre du bas de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
.
À l’ordre corinthien
ordre corinthien
et à l’ordre composé
ordre composé
, toute leur hauteur divisée en 23 parties, l’on en donnera cinq au piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, 15 à la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et trois à l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
. La hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
se divisera en 10 parties dont une sera le diamètre du bas de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
.
La hauteur de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
est dans tous les ordres de la moitié du diamètre de leur grosseur par le bas ; mais la hauteur de leur chapiteaux
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
varie selon les caractères des ordres différens.
Aux piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, les proportions générales de leurs parties essentielles sont les mêmes dans tous les ordres, en sorte qu’il faut diviser à chacun leur hauteur en 8 parties, et donner deux de ces parties à leurs bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
, cinq au
Forme régularisée : dé
, et une à leur corniche
.
Le caractère de l’ordre toscan
ordre toscan
est la simplicité et la solidité sans ornements
ornement
Forme régularisée : ornements
.[bg]
Celui de l’ordre dorique
ordre dorique
consiste dans les triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
et les métopes
méthope
« La métope est la portion de frise comprise entre deux triglyphes et, par extension entre deux modillons. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
de la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
de son entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
. Il peut recevoir des ornements
ornement
Forme régularisée : ornements
dans ces métopes
méthope
« La métope est la portion de frise comprise entre deux triglyphes et, par extension entre deux modillons. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
et des denticules
denticules
à sa corniche
, ou des mutules
mutule
« Le mutule est le modillon de l'ordre dorique. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 121
.
Les volutes
volute
du chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
de l’ordre ionique
ordre ionique
Forme régularisée : ionique
, et l’ove
ove
de ces chapiteaux
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
[bh], qui pose sur l’astragale
du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
sans gorgerin
gorgerin
, en font le caractère essentiel. Les denticules
denticules
sont particulièrement affectées à sa corniche
. Néanmoins, l’on peut mettre à leur place des modillons simples
modillon simple
.
L’ordre corinthien
ordre corinthien
est caractérisé par son élégance et par son tailloir
tailloir
, et les doubles rangs de feuilles
feuilles
de son chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
d’où sortent les tigettes
tigette
des collicolles
et des volutes
volute
. Il y a aussy un caractère particulier dans
p. 34
   
Description
p. 35
   
p. 36
   
la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
de sa colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et dans la manière des modillons
modillon
« Petit support de forme quelconque placé sous une corniche : le modillon n'est souvent qu'un élément de modénature et non de structure comme le corbeau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 121
de sa corniche
.
Le caractère de l’ordre composite
ordre composite
[bi] est de tenir[bj] du corinthien
ordre corinthien
et du ionique
ionique
Forme régularisée : ionique
. Son chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
a la forme et les doubles rangs de feuilles
feuilles
de l’un, et les volutes
volute
de l’autre. Les mutules
mutule
« Le mutule est le modillon de l'ordre dorique. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 121
de sa corniche
lui sont particuliers, et tous les membres qui le composent tenant le milieu entre ceux de l’ordre ionique
ordre ionique
Forme régularisée : ionique
et ceux de l’ordre corinthien
ordre corinthien
, et une des raisons pour lesquels l’ordre composé
ordre composé
ne doit point être mis au-dessus du corinthien
ordre corinthien
. Mais il peut être mis immédiatement au-dessus de l’ordre ionique
ordre ionique
Forme régularisée : ionique
, parce qu’il est plus délicat que le ionique
ionique
Forme régularisée : ionique
et moins délicat que le corinthien
ordre corinthien
. Il ne convient point aussi de mettre l’ordre corinthien
ordre corinthien
au-dessus de l’ordre composé
ordre composé
, parce qu’étant de même proportion l’un que l’autre, et la colonne de l’ordre supérieur devant être plus menue que celle de dessous, l’ordre du haut se trouveroit être trop petit par raport à l’autre.

Description de l’ordre toscan
ordre toscan

Chapitre 3e

Les trois ordres grecs ayant été mis en usage avant les deux ordres latins, il semble qu’on les devroit expliquer les premiers ; mais, comme il ne s’agit point icy de la prééminence des tems, je suiverai ce qui est reçu par l’usage ordinaire, qui est d’exposer d’abord ce qui est de simple, et ensuite parvenir par dégradation[bk], à ce qui est de plus délicat et plus orné ; ainsi je vais commencer par l’ordre toscan
ordre toscan
le plus solide, et le plus simple des ordres d’architecture.
Je n’ai rien trouvé dans ce qui reste des édifices antiques[bl], qui puisse passer pour être véritablement de l’ordre toscan
ordre toscan
, tant dans leurs proportions que par leurs profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
 ; mais l’autorité de Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
est suffisante pour faire connoître que cet ordre étoit de son tems reçu au nombre des ordres d’architecture, il en a donné assés précisément les proportions
p. 37
   
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et du chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
 ; et les meilleurs auteurs, qui ont écrit depuis, ont suivis exactement les mêmes proportions s’étudiant seulement à en perfectionner les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
 ; la proportion que Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
donne à la hauteur
hauteur
[bm] de l’ordre toscan
ordre toscan
en général, ainsi servira de règle constante ; mais l’on y ajoute la distribution de l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
, de la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
et la corniche
, et même des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
sous les bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
pour en faire un ordre parfait. J’ai suivi dans les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
et les proportions que j’ai marqués pour cet ordre, ce qui m’a paru être le plus généralement aprouvé par les habiles architectes.
L' ordre toscan
ordre toscan
par sa simplicité, ne s’employe pas ordinairement aux dedans des édifficesédifices, si ce n’est aux vestibules
vestibule
« Pièce ou galerie d'entrée assurant la communication entre l'extérieur et les autres pièces ou vaisseaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 35
, et aux cloîtres
Forme régularisée : cloîtres
, principalement
Abréviation : principallemt
lorsqu’il y a des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
isolées pour porter des voûtes
voûte
« Ouvrage maçonné, construit entre des appuis, couvrant un espace et présentant un intrados. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 127
, ou des travées
travée
« Au sens propre, ouverture délimitée par deux supports verticaux. […] Au sens large, superposition d'ouvertures réelles ou feintes, placées sur le même axe vertical, ou partie verticale d'élévation délimitée par les supports verticaux des ouvertures du premier niveau et par leurs prolongements sur les parties hautes de cette élévation (colonnes engagées, pilastres, chaînes, etc.). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 29-30
« On nomme travée toscane, dorique, ionique, corinthienne ou composite, une composition formée par un ordre (colonnes ou pilastres) toscan, dorique, ionique, corinthien ou composite portant un entablement. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 93
de planchers
plancher
« Plan de charpente horizontal, séparant les étages d'un bâtiment et portant un sol. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. col. 69
, et aux autres endroits, où l’on a besoin de grande espace entre les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
pour ne point incommoder le passage
passage
, il convient mieux aux façades
façade
de dehors, aux étages du rez-de-chaussée
étages du rez-de-chaussée
, où il est nécessaire de faire paroître de la solidité, cet ordre peut être employé aux portes de villes
porte de ville
, et des parcs
parc
[bn], aux orangeries
orangerie
, à décorer les terrasses
terrasse
« Terre-plein d'une levée de terre mettant de niveau un terrain en pente, généralement maintenue par un mur de soutènement et bordée par un garde-corps. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 28
des jardins
jardin
et autres édifficesédifices où l’on veut de la simplicité.
J’ai fait cinq desseinsdessins pour marquer les distributions de l’ordre toscan
ordre toscan
.
[premier dessin]
Le premier desseindessin représente la proportion de cet ordre avec des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
isolées en péristyles
péristyle
Forme régularisée : péristyles
ou[bo]portiques
portique
, dont les bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
sont posées sur le pavé
pavé
.
Toute la hauteur
hauteur
se divise en cinq parties égales, la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
avec la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et son chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
en a quatre parties, et l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
a l’autre partie, ainsi sa hauteur
hauteur
est le quart de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
.
La hauteur
hauteur
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, avec sa base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et son chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
, se divise en sept parties, et une de ces parties font [sic.] le diamètre
diamètre
de la grosseur[bp] de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
par le bas, lequel diametre
diamètre
est divisé en deux modules et chacque modules en 30 parties, ainsy qu’il a été expliqué au second chapitre de ce traité (et tous les desseinsdessins de chacque ordre, sont cottés par ces parties de modules) ; la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
a un module de hauteur
hauteur
, compris le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
où [sic.]listeau
listeau
du bas du fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
, ce qui est pratiqué en cet ordre seulement.
p. 38
   
p. 39
   
Description
p. 40
   
Je ne prétend [sic.] pas pour cela qu’il soit d’une pièce
pièce
séparée du fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
, car le joint doit être entre ce listeau
listeau
et le tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
 ; le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
a aussi un module de hauteur
hauteur
à prendre du dessus de l’astragale
du haut du fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
 ; la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
est plus menue par le haut que par le bas, son diamètre du bas étant divisé en 6 parties, le diamètre du haut en a 5 de ces parties, ainsi il sera d’un module 20 parties. La diminution
diminutions
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
commence dès le bas, et le contour
de son profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
est fait en arc de cercle
, suivant la règle donnée sur le 4edesseindessin du 1er chapitre, ce que j’ai observé dans tous les ordres, tant pour la diminution
diminutions
du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
qui est toujours du 6e du diamètre du bas, que pour le contour
du profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
qui commence à tous à diminuer dès le bas ; la raison pour laquelle je diminue également, c’est que les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
[bq] de tous les différens ordres inférieurs, ayant moins de hauteur, à proportion de leur grosseur, paroîtroient plus sensiblement diminuer que les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
des ordres supérieurs, ce qui leur donne l’aspect de solidité qui leur convient sans qu’il soit besoin de les diminuer les unes plus que les autres.
L’entrecolonnement
entrecolonnement
Forme régularisée : entrecolonnement
, ou la distance entre les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
des portiques
portique
de l’ordre toscan
ordre toscan
, est de trois fois le diamètre
diamètre
de leur grosseur par le bas, c’est-à-dire de 6 modules ; la hauteur
hauteur
de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
de l’ordre toscan
ordre toscan
qui revient à 3 modules 1/2 se divise en 21[br] parties, l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
en a 6 la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
en a 7 et la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
[bs] 8 ainsy, l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
est d’un module, la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
d’un module 5 parties ; et la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
[bt] d’un module 10 parties : le nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
de l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
et de la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
est aplomb du nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et la saillie
saillie
de la corniche
est
d’un
Changement de main
Corrections à la mine plomb en dessous
modules 1/2 au delà dunu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
de la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
.
Chapitre 3e
Desseindessindeuxisne [sic.] de l’ordre toscan
ordre toscan

Le second desseindessin de l’ordre toscan
ordre toscan
représente les loges
loge
à la
p. 41
   
manière antique, c’est [à]
illisible
dire les galeries
galerie
« Espace habitable plus long que large, délimité dans un étage par les divisions des murs, des cloisons, des alignements de support verticaux, et ayant une fonction de passage. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 33
ouvertes en arcades
arcade
par le devant, ornées par leurs faces extérieures de colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
engagées dans les trumeaux
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
et couronnées de leur entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
, comme il s’en voit au théâtre de Marcellus et au Collisé
Colosseo
à Rome
Rome (Italie)
et à plusieurs autres édifficesédifices 
; tant antiques que modernes, lorsque dans
en dessous
 ; ces sortes d’édifficesédifices on ne met pas de piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
sous les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, il est à propos d’y mettre des socles
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, par ce qu’il ne convient pas d’exposer[bu] les bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
sur le pavé
pavé
si ce n’est au rez-de-chaussée
rez-de-chaussée
« Étage placé au ras du sol. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 23
 ; ou s’il y a plus d’étages, la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
[bv] de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
du premier ordre cacheroit les bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
de l’ordre supérieur, s’il n’y avoit pas de socles 
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
; la hauteur
hauteur
du socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
doit avoir les trois quarts du diamètre du bas de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
pour être bien proportionnée avec les bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
et sa largeur en l’ordre toscan
ordre toscan
, doit excéder la largeur de la plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
d’un sixième de la hauteur
hauteur
des plinthes
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
de chacque côté, ainsy en cet ordre pour la répartition des principales parties, lors qu’il y a un socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
sous la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, il en faut diviser toute la hauteur
hauteur
en 38 parties, en donnant 3 au socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, 28 à la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et 7 à l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
, et le diamètre du bas des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
a une 4e[bw] des mêmes parties et la largeur des alettes
A aux cottés de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, sont chacune de deux de ces parties, en sorte que toute la largeur du trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
en a 8, ce qui est le double du diamettrediamètre[bx] de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, la largeur de l’arcade
arcade
a 15 des mêmes parties et sa hauteur en a 28, c’est-à-dire que la hauteur de l’arcade
arcade
est égale à la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, et la hauteur de la clef
clef
« Claveau formant le milieu d'une plate-bande, le faîte d'un arc ou d'une voûte, la tête d'une nervure.. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 149
entre le haut de l’arcade
arcade
et le dessous de l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
est de 3 des mêmes parties qui est la hauteur du socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, l’imposte
imposte
B a deux parties de hauteur et l’archivolte
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
[by] C deux parties de largeur.
Pour raporter les proportions ci-dessus au module, toute la hauteur de l’ordre avec le socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, est de 19 modules : la hauteur du socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, est d’un module ½ : la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
avec la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
est de 14 modules : et l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
de 3 modules ½ : la largeur du trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
est de 4 modules : chacune des alettes
a un module de largeur
largeur
 : la largeur de l’arcade
arcade
est de 7 modules 1/2 et sa hauteur de 14 modules : le dessus de l’arcade
arcade
jusques
p. 42
   
p. 43
   
Description
p. 44
   
sous l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
a un module 1/2 la hauteur de l’imposte
imposte
est d’un module, et la largeur de l’archivolte
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
aussi d’un module.
La largeur du trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
, est plus de la moitié de la largeur de l’arcade
arcade
, et la largeur de l’arcade
arcade
, est plus de la moitié de sa hauteur, ayant observé qu’il y ait du sicraport entre les arcades
arcade
et la proportion des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, faisant les trumeaux
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
plus larges et les arcades
arcade
moins hautes à proportion de leur largeur aux ordres solides, et les trumeaux
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
moins larges, que la moitié de la largeur de l’arc
arc
« Organe clavé porté par deux points d'appui et présentant un intrados formé d'un seul rouleau de voussoirs. Le tracé de l'arc est donné par l'intrados. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 126
, et la hauteur de l’arc
arc
« Organe clavé porté par deux points d'appui et présentant un intrados formé d'un seul rouleau de voussoirs. Le tracé de l'arc est donné par l'intrados. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 126
plus du double de la largeur, aux ordres sveltes
svelte
lors que les ordres sont seuls, et qu’on y peut tout faire dans sa proportion.
La saillie
saillie
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
hors le corps des trumeaux
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
doit être un module 1/2 par le bas, ce qui fait les ¾ de son diamètre, ce qui est observé dans tous les ordres lorsque les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
sont engagées dans le mur
mur
« Ouvrage en maçonnerie, en terre, en pan-de-bois, etc., dans un plan vertical. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 83
, à l’imitation des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
du Collisé
Colosseo
et du théâtre de Marcellus
Théâtre de Marcellus
, et cela pour les faire paroître rondes[bz] par les reflets de la lumière lorsqu’elles sont vues de face, et aussi pour éviter que la saillie
saillie
des impostes
imposte
et des autres moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
qui vont fraper contre les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
n’en interrompe pas le profil.
L’épaisseur des trumeaux
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
entre les arcades
arcade
, n’a aucune relation au module des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
mais elle doit être proportionnée à la largeur de la voûte
voûte
« Ouvrage maçonné, construit entre des appuis, couvrant un espace et présentant un intrados. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 127
de la loge
loge
ou galerie
galerie
« Espace habitable plus long que large, délimité dans un étage par les divisions des murs, des cloisons, des alignements de support verticaux, et ayant une fonction de passage. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 33
Forme régularisée : galerie
au-derrière, pour en soutenir la poussée
poussée
ou butée
Forme régularisée : butée
[ca] et aussy à la hauteur de l’édifficeédifice qui est au-dessus, pour en pouvoir soutenir le fardeau.
Le 3edesseindessin de l’ordre toscan
ordre toscan

représentant des loges
loge
avec les piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
sous les
colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
ce qui en fait l’ordre entier
Le piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
a de hauteur le tiers de la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
avec la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
, ainsy qu’il a été dit au 2e chapitre de ce traité. L’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
ayant le quart de la même hauteur pour avoir la
p. 45
   
distribution générale de l’ordre toscan
ordre toscan
, lorsqu’il y a des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, il en faut diviser toute la hauteur en 19 parties. Le piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
en aura 4, la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
avec la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
12, et l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
3. La hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
se divisera en 7 parties, une desquelles fera le diamètre de sa grosseur par bas, qui se divisera en 2 modules. La base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
auront un module de haut comme il est dit ci-devant.
La distribution des parties du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
se trouverra ordinairement en divisant la hauteur en 8 parties dont on donnera 2 parties à la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, et 5 au
Forme régularisée : dé
, et une à la corniche
. Et pour avoir la largeur de la face du
Forme régularisée : dé
, il faut rédiviser [sic.] toute la hauteur du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
en 7, et on donnera 4 à la largeur du
Forme régularisée : dé
qui sera aussi la largeur de la plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
Forme régularisée : plinthe
de la base de la colonne
Forme régularisée : base
.
La hauteur et distribution de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
est la même avec des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
que sans piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, ce qui est observé dans tous les ordres.
Pour avoir toutes les distributions ci-dessus par raport au module, toute la hauteur de l’ordre est de 22 modules 1/6[cb] : la hauteur du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
est 4 modules 2/3, sa base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
un module 1/6, le
Forme régularisée : dé
deux modules 11/12, et sa corniche
7/12 de module, la largeur du
Forme régularisée : dé
deux modules 2/3 ; la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
a 14 modules dont la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
en ont chacun un, et le fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
12 ; la hauteur de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
est de 3 modules 1/2, l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
en a 1, et la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
1 1/6 et la corniche
1 module 1/3[cc].
La distance du milieu d’une colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
à l’autre[cd], lorsqu’il y a des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, est de 13 modules. Cette distance se divise en 3 parties : l’arcade
arcade
en a 2 pour sa largeur, et chacque moitié de trumeaux
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
une demi partie, ce qui fait une de ces parties pour toute la largeur du trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
 ; la largeur de l’arcade
arcade
revient à 8 modules 2/3, et la largeur du trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
4 modules 1/3. Ainsy, un trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
a la moitié de la largeur de l’arcade
arcade
, et les alettes
ont un module 1/6 de largeur de chacque côté de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
par en[ce] bas ; la hauteur de l’arcade
arcade
est moindre que la hauteur du dessous de l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
d’un module 1/2, ce qui luy donne 17 modules 1/6. En sorte que la hauteur de l’arcade
arcade
est seulement moins que le double de sa largeur que d’un 1/6 de module, au lieu qu’au desseindessin précédent l’arcade
arcade
a un 1 module de
p. 46
   
p. 47
   
Description
p. 48
   
hauteur moins que le double de sa largeur, ayant observé que les arcades
arcade
doivent être plus hautes à proportion de leur longueur[cf], lors qu’il y a des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
que quand il n’y en a point.
La hauteur de l’imposte
imposte
et de l’archivolte
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
[cg]sont [sic.] la même qu’aux arcs
arc
« Organe clavé porté par deux points d'appui et présentant un intrados formé d'un seul rouleau de voussoirs. Le tracé de l'arc est donné par l'intrados. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 126
[ch] sans piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, c’est-à-dire qu’ils sont toujours d’un module.
La saillie
saillie
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
qui est engagée par le derrière dans le corps du trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
doit être par le bas d’un module 1/2 hors la face du trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
pour les raisons qui ont été expliquées sur le desseindessin précédent.
Les mesures qui sont cottées suivant le module et les parties de module en donneront, avec les explications ci-dessus, toute l’intelligence qu’on en peut souhaiter.
Quatrième desseindessin de l’ordre
toscan
ordre toscan
, où est celui du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
,
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
de l’imposte
imposte
, de l’archivolte
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
, des
arcs
arc
« Organe clavé porté par deux points d'appui et présentant un intrados formé d'un seul rouleau de voussoirs. Le tracé de l'arc est donné par l'intrados. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 126
et de la moitié de la face[ci] d’un chapiteau de
pilastre

Le piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
comme il est expliqué au desseindessin précédent est le tiers de la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
avec la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
, c’est-à-dire qu’il y a 4 modules 20 parties de hauteur, et cette hauteur étant divisée en 8[cj], la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
cottée C en a deux qui font un module 5 parties, le
Forme régularisée : dé
cotté D en a 5 qui reviennent à 2 modules 27 parties 1/2[ck], et la corniche
cottée E, une qui fait 17 parties 1/2 de module. Ainsy, la hauteur de la corniche du piédestal
est la moitié de la hauteur de sa base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, la largeur du
Forme régularisée : dé
est de 2 modules 20 parties qui font les 4/7 de la hauteur de tout le piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
.
La hauteur de la base du piédestal
Forme régularisée : base
se divise en 10 parties : le socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
en 9, et le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
au-dessus une, ce qui revient à un module
p. 49
   
une partie[cl] 1/2 pour le socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, et 3 parties 1/2 pour le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
. La saillie
saillie
du socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
est d’un sixième de module au-delà du nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
du
Forme régularisée : dé
de chacque côté, et le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
a la moitié de cette saillie
saillie
.
La hauteur de la corniche du piédestal
se divise aussy en 10 parties : le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
du bas en a une, et la face
face
au dessus 9, ce qui fait une partie 3/4 de module pour le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
[cm], et 15 parties 3/4 pour la face
face
, laquelle face
face
a 4 parties de module de saillie
saillie
au delà du nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
du
Forme régularisée : dé
, et le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
a la moitié moins de saillie
saillie
.
Le diamètre de la grosseur du bas de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
[cn] FG est ainsi qu’il a été dit pour une règle générale dans tous les ordres de deux modules ou 60 parties, chacque module étant divisé en 30 parties : la hauteur de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
cottée H est d’un module compris le listeau
listeau
du[co]filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
du bas de la colonne,
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
ce qui est particulier à l’ordre toscan
ordre toscan
. Cette hauteur étant divisée en deux parties, la plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
Forme régularisée : plinthe
en a une qui est un 1/2 module, et la partie du haut étant divisée en 5 autres parties, le tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
en a 4 et le listeau
listeau
au dessus une. La largeur de la face du plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
Forme régularisée : plinthe
est égale à celle du dé du piédestal
Forme régularisée : dé
, ce qui fait qu’il a 1/3 de module de saillie
saillie
de chacque côté au delà du vif
vif
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
 ; le plan de ce plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
Forme régularisée : plinthe
est quarrécarré de même que celuy du dé du piédestal
Forme régularisée : dé
. La saillie
saillie
du tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
dont le plan est circulaire
est égale à celle du plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
Forme régularisée : plinthe
, et la saillie
saillie
du listeau
listeau
est égale à sa hauteur
hauteur
au delà du vif
vif
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, et il se joint par le dessus en congé
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
avec le bas de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
.
L’imposte
imposte
des arcades
arcade
de l’ordre toscan
ordre toscan
cotté I est une grande face
face
avec un filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
au-dessous ; toute sa hauteur
hauteur
est d’un module, laquelle se divise en 10 parties : la face
face
en a 9 et le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
une. Toute la saillie
saillie
de la face
face
est d’un sixième de module au delà du nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
de l’alette
, et la saillie
saillie
du filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
est égale à sa propre hauteur ; le bas de ce filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
se joint en congé
congé
« Profil à l'extrémité d'une moulure et, par extension, motif marquant la terminaison du tracé d'une moulure. »
181
au nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
de l’alette
.
La largeur de l’archivolte
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
cottée L[cp] est aussi d’un module, laquelle étant divisée en 6 parties : la bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
en a 5 et le listeau
listeau
une. Le nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
de la bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
répond aplomb du nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
de l’alette
 ; et la saillie
saillie
du listeau
listeau
a les 4/5 de sa propre hauteur, c’est-à-dire que la largeur du listeau
listeau
étant de cinq parties de module, sa saillie
saillie
est de 4 des mêmes parties ; il se joint en congé avec la bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
p. 50
   
de l’archivolte
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
.
La colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
qui est la principalle partie des ordres d’architecture a son plan circulaire ; et il se fait des pilastres
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
dont le plan est quarrécarré qui tiennent lieu et servent à la place des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
 : la largeur de leurs faces est égale au diamètre du bas de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
dans chacque ordre, et il a la même hauteur. Pour l’ordinaire les pilastres
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
ne sont pas diminuées [sic.] et sont aussi larges par le haut que par le bas. Néanmoins il se peut trouver des cas où on les pourroit diminuer comme les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, avec cette observation que la diminution
diminutions
tant de l’un que de l’autre doit toujours commencer dès le bas. Il se voit des exemples dans les édifficesédifices antiques où les pilastres
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
sont diminués par le haut ainsy que les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
dans toutes leurs faces, comme au temple de Mars le vengeur
Tempio di Marte Ultore
[cq] et au frontispice de Néron à Rome
Tempio di Serapide
. Il y a d’autres exemples où le haut des pilastres
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
est diminué par la face du côté qui regarde les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, et ne l’est pas par leurs faces de devant, où ils sont aussi larges en haut qu’en bas, comme au portique de « Septimus Severe, au marché de la peste Charie
Portico di Ottavia
[cr] à Rome
Rome (Italie)
. Or soit que les pilastres
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
soient diminuées [sic.] ou qu’ils ne le soient pas, les profils et la saillie
saillie
de leurs bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
et la forme de leurs chapiteaux
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
sont toujours semblables à la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et au chapiteau de la colonne
Forme régularisée : colonne
d’un même ordre.
À chacun des ordres, j’ai expliqué les proportions et donné les desseinsdessins des chapiteaux des pilastres
lorsqu’ils ne seront point diminués, auxquels il n’y a que des[cs] largeurs et saillies
saillie
de changées. Car pour les hauteurs elles sont toujours égales à celles des chapiteaux des colonnes
Forme régularisée : colonnes
.
Sur le 4edesseindessin de l’ordre toscan
ordre toscan
est représenté la moitié de la face d’un chapiteau de pilastre
qui n’est pas diminué cotté M, dont la largeur du haut est égale à celle du bas, toutes les moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
et leurs profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
sont les mêmes que ceux du chapiteau de la colonne
Forme régularisée : colonne
qui sera décrit au desseindessin suivant, et les saillies
saillie
des moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
sont aussi les mêmes au delà du vif
vif
du haut du pilastre
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
que du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, ce qui fait que le tailloir
tailloir
du chapiteau de la colonne
Forme régularisée : colonne
est moins large que celuy du chapiteau du pilastre
, et de ce que le diamètre
diamètre
du haut de
p. 51
   
la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
est moins grand que la face du haut du pilastre
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
, en sorte que si le pilastre
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
étoit diminué comme la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, des[ct]tailloirs
tailloir
de leurs chapiteaux
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
seroient d’égale largeur
largeur
.
Il faut observer que les mesures cottées pour les saillies
saillie
du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et du chapiteau du pilastre
sont composées[cu] de la ligne aplomb AB qui passe par le milieu de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
et de celle du milieu du pilastre
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
PQ ce qui est une règle générale pour tous les desseinsdessins ci-après de tous les 5 ordres. Les saillies
saillie
de l’imposte
imposte
de l’archivolte
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
sont à compter entre les lignes aplomb de leurs extrémités du haut R,S,T,V, et les parties cottées.
Cinquième desseindessin de l’ordre toscan
ordre toscan

où est le profil
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
en grand de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
,
la face et le plan du chapiteau de la colonne
Forme régularisée : colonne
[cv]
Le diamètre du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
a un sixième moins que le diamètre
diamètre
du bas, c’est-à-dire qu’il est d’un module 2/3 ainsi la diminution
diminutions
[cw] du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
est d’un tiers de module qui fait 10 parties.
L’astragale
du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
a 1/10 de module de hauteur qui font 3 parties, et le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
au-dessous[cx] a la moitié de la hauteur de l’astragale
. La saillie
saillie
de l’astragale
au-delà du vif
vif
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
est égale à sa hauteur jointe avec celle du filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
 ; et la saillie
saillie
du filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
est la moitié de celle de l’astragale
. La hauteur du chapiteau de la colonne
Forme régularisée : colonne
est d’un module dont le gorgerin
gorgerin
C est le tiers. Le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
D au-dessus est de la 5e partie de la hauteur du gorgerin
gorgerin
. L’ove
ove
E a 3 fois 1/2 la hauteur du filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
. La face
face
du tailloir
tailloir
[cy] G a 1 fois 1/2 la hauteur dud. filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
. Le diamètre du gorgerin
gorgerin
du chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
est le même que celui du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
. La saillie
saillie
du filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
et celle de l’ove
ove
sont chacune égale à leur hauteur. La saillie
saillie
de la face
face
du tailloir
tailloir
est au-delà de l’ove
ove
. Les[cz] 3/4 de la saillie
saillie
du filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
et la saillie
saillie
du listeau
listeau
est au delà de la
p. 52
   
Description
p. 53
   
p. 54
   
face
face
du tailloir
tailloir
égale à celle que le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
et[da] au-delà du gorgerin
gorgerin
, ce qui fait que toute la saillie
saillie
du listeau
listeau
est une fois 1/4 de[db] hauteur du gorgerin
gorgerin
et toute la largeur[dc] de la face dud. listeau
listeau
du tailloir
tailloir
est de 2 modules 1/2[dd].
Par le plan du chapiteau de la colonne
Forme régularisée : colonne
on connoît que le gorgerin
gorgerin
, le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
et l’ove
ove
sont circulaires et que la face
face
et le listeau
listeau
du tailloir
tailloir
sont carrés
carré
Forme régularisée : carrés
.
La hauteur de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
de l’ordre toscan
ordre toscan
est de 3 modules 1/2 ce qui est le quart de la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
. Cette hauteur étant divisée en 21 parties, l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
en a 6, la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
7 et la corniche
8 des six parties de la hauteur de l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
, la face
face
H en a 5 et le listeau
listeau
une. La face
face
répond aplomb du vif
vif
du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et la saillie
saillie
du listeau
listeau
a au-delà de la face
face
les 4/5 de la hauteur.
La frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
L[de] est toute droite et aplomb du vif
vif
du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
.
Toute la hauteur de la corniche
étant de 40 parties, le talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
du bas M en a 11, le larmier
larmier
« Membre horizontal en saillie sur le nu du mur, destiné à en écarter les eaux pluviales. Sa surface inférieure est inclinée ou creusée d'une mouchette, sorte de canal ou de gorge qui permet d'éviter les ruissellements. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
N 15, le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
au-dessus O 3 et l’ove
ove
du haut P qui sert de cimaise
cimaise
« Corps comprenant une moulure principale curviligne, généralement un talon ou une doucine, entre des moulures secondaires, et couronnant une corniche ou régnant à hauteur d'appui sur un lambris. De nombreuses corniches ne sont formées que d'une cimaise. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
Forme régularisée : cimaise
à la corniche
en a 11. La cimaise
cimaise
« Corps comprenant une moulure principale curviligne, généralement un talon ou une doucine, entre des moulures secondaires, et couronnant une corniche ou régnant à hauteur d'appui sur un lambris. De nombreuses corniches ne sont formées que d'une cimaise. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
Forme régularisée : cimaise
du haut, et le talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
du bas sont d’égale hauteur, et le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
a la 5e partie de la hauteur du larmier
larmier
« Membre horizontal en saillie sur le nu du mur, destiné à en écarter les eaux pluviales. Sa surface inférieure est inclinée ou creusée d'une mouchette, sorte de canal ou de gorge qui permet d'éviter les ruissellements. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
. Le soffite
soffite
« Face inférieure plane et dégagée d'un linteau et d'une plate-bande : les faces inférieures des extrémités portant sur le piédroit ou le support, n'étant pas dégagées, ne font pas partie du soffite. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 144
Forme régularisée : soffite
au-dessous du larmier
larmier
« Membre horizontal en saillie sur le nu du mur, destiné à en écarter les eaux pluviales. Sa surface inférieure est inclinée ou creusée d'une mouchette, sorte de canal ou de gorge qui permet d'éviter les ruissellements. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
est recreusé en montant de la hauteur du filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
de dessous. L’ove
ove
en forme un autre filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
qui couronne le talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, et une goutte
goutte
Forme régularisée : goutte
ou mouchette pendante
mouchette pendante
[df] par le devant[dg] se doit observer à tous les larmiers
larmier
« Membre horizontal en saillie sur le nu du mur, destiné à en écarter les eaux pluviales. Sa surface inférieure est inclinée ou creusée d'une mouchette, sorte de canal ou de gorge qui permet d'éviter les ruissellements. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
des corniches
d’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
pour empêcher que l’eau de la pluye qui peut couler au long de la face
face
du larmier
larmier
« Membre horizontal en saillie sur le nu du mur, destiné à en écarter les eaux pluviales. Sa surface inférieure est inclinée ou creusée d'une mouchette, sorte de canal ou de gorge qui permet d'éviter les ruissellements. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
ne communique aux autres moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de dessous, et par ce moyen mettre l’édifficesédifices à couvert.
La saillie
saillie
du haut de la corniche
est plus grande que sa hauteur d’un huitième de la même hauteur. L’ove
ove
est de sa hauteur plus saillante que le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
de dessous. Et ce filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
est aussi de sa hauteur plus saillante que la face
face
du larmier
larmier
« Membre horizontal en saillie sur le nu du mur, destiné à en écarter les eaux pluviales. Sa surface inférieure est inclinée ou creusée d'une mouchette, sorte de canal ou de gorge qui permet d'éviter les ruissellements. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
, laquelle face
face
est aplomb par le devant. Le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
de dessous qui couronne le talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
du bas est saillant au devant de la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
, autant que le talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
a de hauteur.
Toutes les mesures[dh] cottées pour les saillies
saillie
du haut de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
p. 55
   
du chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
et de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
sont à compter de la ligne aplomb AB qui passe par le milieu de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
.
L’ordre toscan
ordre toscan
par sa simplicité ne demande aucun ornement
ornement
de sculpture
sculpture
dans son chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
ni aux moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
de son entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
, son caractère étant la force et la solidité.

Description de l’ordre Dorique
ordre dorique

4e chapitre

S’il est vrai, comme il y a beaucoup[di] d’aparence, que l’ordre dorique
ordre dorique
ait été le premier inventé, l’on remarquera par les principales parties de cette [sic.] ordre qu’il est à présumer que l’idée a été prise, suivant la pensée de Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
, sur les cabannes des premières habitations, comme elles sont faites encore dans les pays du Nord, et même dans nos campagnes, où l’art en a perfectionné la solidité. Les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
représentent les troncs d’arbres que l’on enfonçoit d’abord[dj] pour les faire tenir debout, et à cette imitation il reste des édifficesédifices antiques d’ordre dorique
ordre dorique
où les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
n’ont point de base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, comme au Théâtre de Marcellus à Rome
Théâtre de Marcellus
. Sur les[dk] troncs d’arbres, l’on posoit[dl] des pièces de bois en façon de poutre
poutre
« Dans un plancher, pièce maîtresse horizontale de gros équarrissage, perpendiculaire aux solives et soulageant celles-ci.. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 72
de l’un à l’autre et d’autres pièces plus menues en travers sur les poutres
poutre
« Dans un plancher, pièce maîtresse horizontale de gros équarrissage, perpendiculaire aux solives et soulageant celles-ci.. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 72
de l’autre sens, servant de solives
solive
« Les solives sont les pièces horizontales d'un plancher posées à distances régulières les unes des autres, sur lesquelles on établit l'aire du parquet, du carrelage, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 72
pour porter[dm] le toit
toit
« Couverture d'un bâtiment, présentant des versants et formée d'un matériau reposant sur une charpente ou sur l'extrados d'une voûte.. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 155
, qui étoit soutenu par des perches
perche
, ou branches d’arbres, entrelassées avec des roseaux
roseau
Forme régularisée : roseaux
et couvertes de feuillages mêlés de terre glaise.
Les choses étant[dn] perfectionnées avec le tems, pour éviter la pourriture du pied des troncs d’arbres, on les posoit sur des quartiers de pierre
pierre
« Roche employée dans la construction. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 47
et on les féroit de cercles de fer
fer
[do]socles
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, des base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et des chapiteaux
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
. Et les planches, que l’on posoit sur le bout d’en haut des troncs d’arbres pour empêcher l’eau de les pénétrer, ont donné lieu aux tailloirs
tailloir
des chapiteaux
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
. Les architraves
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
représentent les poutres
poutre
« Dans un plancher, pièce maîtresse horizontale de gros équarrissage, perpendiculaire aux solives et soulageant celles-ci.. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 72
et les triglyphe
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphe
les bas[dp] des solives
solive
« Les solives sont les pièces horizontales d'un plancher posées à distances régulières les unes des autres, sur lesquelles on établit l'aire du parquet, du carrelage, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 72
. Les premières moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du bas des corniches
tiennent lieu de plateforme
p. 56
   
Description
p. 57
   
que l’on posoit sur les têtes
tête
« Extrémité d'un mur, comprenant sa tranche verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : têtes
des solives
solive
« Les solives sont les pièces horizontales d'un plancher posées à distances régulières les unes des autres, sur lesquelles on établit l'aire du parquet, du carrelage, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 72
, pour recevoir le comble
comble
« Partie de l'espace intérieur, comprise sous les versants du toit et séparée des parties inférieures par un plancher ou une voûte. Le comble peut comprendre plusieurs étages. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 24
. Les bouts des roseaux
roseau
Forme régularisée : roseaux
des anciens combles
comble
« Partie de l'espace intérieur, comprise sous les versants du toit et séparée des parties inférieures par un plancher ou une voûte. Le comble peut comprendre plusieurs étages. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 24
ont formés les denticules
denticules
. Les chevrons
chevron
« Pièce oblique d'un versant de toît, incliné dans le même sens que l'arbalétrier, posée sur les pannes et portant la couverture. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 76
que l’on a introduit depuis à la place des perches
perche
, et que l’on a fait excéder en dehors pour porter la saillie
saillie
de l’égout
égout
du toit
toit
« Couverture d'un bâtiment, présentant des versants et formée d'un matériau reposant sur une charpente ou sur l'extrados d'une voûte.. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 155
de la couverture
couverture
« Ouvrage couvrant extérieurement une construction ou un espace devant une construction. Ne pas confondre la couverture et le couvrement. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 155
, comme il se pratique en Italie et en beaucoup d’autres pays, ont donné lieu aux mutules
mutule
« Le mutule est le modillon de l'ordre dorique. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 121
et aux modillons
modillon
« Petit support de forme quelconque placé sous une corniche : le modillon n'est souvent qu'un élément de modénature et non de structure comme le corbeau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 121
. C’est pourquoi, il ne convient pas de mettre des denticules
denticules
et des mutules
mutule
« Le mutule est le modillon de l'ordre dorique. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 121
ou modillons
modillon
« Petit support de forme quelconque placé sous une corniche : le modillon n'est souvent qu'un élément de modénature et non de structure comme le corbeau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 121
à une même corniche
, parce que l’on ne mettoit point de roseaux
roseau
Forme régularisée : roseaux
au-dessous[dq] des chevrons
chevron
« Pièce oblique d'un versant de toît, incliné dans le même sens que l'arbalétrier, posée sur les pannes et portant la couverture. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 76
du même sens ; et enfin, l’égout
égout
de la couverture
couverture
« Ouvrage couvrant extérieurement une construction ou un espace devant une construction. Ne pas confondre la couverture et le couvrement. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 155
est représenté par la cimaise
cimaise
« Corps comprenant une moulure principale curviligne, généralement un talon ou une doucine, entre des moulures secondaires, et couronnant une corniche ou régnant à hauteur d'appui sur un lambris. De nombreuses corniches ne sont formées que d'une cimaise. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
Forme régularisée : cimaise
[dr] et les moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du haut de la corniche
.
Outre le Théâtre de Marcellus à Rome
Théâtre de Marcellus
, dont le premier étage
premier étage
du rez-de-chaussée
rez-de-chaussée
« Étage placé au ras du sol. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 23
est d’ordre dorique
ordre dorique
, il y a d’autres édifices
édifice
Construction ou groupe de construction affectées à une même destination, comprises dans un même programme ou appartenant à la même personne, à la même collectivité (fontaine publique, hôtel particulier, immeuble, palais, abbaye, etc. Ce mot, au sens assez vague désigne souvent une œuvre architecturale dans son ensemble quand elle a une certaine importance.Ministère de la culture et de la communication, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Jean-Marie Pérouse de Montclos. Principes d’analyse scientifique. Architecture : vocabulaire. reéd.. Paris : Imprimerie nationale, 1995.
Forme régularisée : édifices
antiques qui sont de cet ordre, quoyque quelques-uns n’ayent pas des triglyphe
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphe
, tels que le premier ordre du Colisé à Rome
Colosseo
, et je me suis réglé pour les proportions des desseindessin que j’ai fait pour l’ordre dorique
ordre dorique
sur ce que j’ai observé de plus beau dans chacun de ces anciens bâtimensbâtiments ou monuments
monument
Forme régularisée : monuments
, n’en ayant suivy aucun précisément, mais ayant composé cet ordre suivant ce que les maîtres de l’art en ont aprouvé le plus, et même, où l’antique n’en a pas formé[ds] les parties qui étoient nécessaires pour faire une belle composition[dt], je me suis servy de ce qui m’a paru convenable[du] dans les ouvrages des architectes modernes.
J’ai fait 6 desseinsdessins pour expliquer les proportions de l’ordre dorique
ordre dorique
, suivant la méthode que j’ai observée dans les autres ordres
ordre
.
[Premier dessin]
Le premier desseindessin est pour les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
en portiques
portique
, où leur base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
porte[dv] sur le pavé
pavé
du palier
palier
du haut des marches
marché
eee
marche
du perron
perron
« Degré extérieur donnant accès à une entrée. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 43
qui y montent ; la hauteur de la colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
avec la[dw]base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et son chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
a 8 fois son diamètre du bas, lequel étant de deux modules, font 16 modules pour toute la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, dont la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
en a 1, le fût 14 et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
1. Le fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
Forme régularisée : fût
est diminué par le haut de 1/6 du diamètre du bas, ce qui fait un module 2/3 pour le diamètre du haut ; sa diminution
diminutions
commence dès le bas et son profil est un[dx]arc de cercle
dont le centre
p. 58
   
est sur la ligne de niveau du[dy] dessus de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
.
La hauteur de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
a 2 fois le diamètre du bas de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, ce qui fait le 1/4 de toute la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
[dz] avec la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
, en sorte que, lorsqu’il n’y a point de piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, toute la hauteur de l’ordre
ordre
se divise en 5 parties égales, dont la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
en a 4 et l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
une ; la hauteur de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
se divise en 4 : l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
en a 1 et les 3 parties du haut se divisent en 2, dont une partie fait la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
et l’autre est pour la corniche
, ou autrement, l’on divise la hauteur de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
en 8 parties[ea], et l’on en donnera 2 à l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
, 3 à la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
et 3 à la corniche
.
Les triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
qui sont dans la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
de l’ordre dorique
ordre dorique
en font le principal caractère ; ils sont invariables dans leur proportion, qui est d’un module de largeur et un module 1/2 de hauteur ; les espaces entre deux triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
, que l’on nomme métopes
méthope
« La métope est la portion de frise comprise entre deux triglyphes et, par extension entre deux modillons. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
, doivent toujours être carrés
carré
Forme régularisée : carrés
, c’est-à-dire aussi larges que la hauteur de la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
 ; l’on doit observer de faire répondre le milieu de chacque triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
au milieu de chacque colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
du[eb]pilastre
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
, ce qui rend la distribution du plan de cet ordre
ordre
difficile[ec], et il faut beaucoup de prudence pour l’employer dans les édifices sans rien altérer aux proportions des triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
et des métopes
méthope
« La métope est la portion de frise comprise entre deux triglyphes et, par extension entre deux modillons. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
, et sans confondre les bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
et les chapiteaux
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
ny[ed] des pilastres
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
, ce que l’on doit éviter avec exactitude ; ainsi, la distance entre les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
ou pilastres
pilastre
« Membre vertical formé par une faible saillie rectangulaire d'un mur et ayant, par sa composition et par sa fonction plastique, les caractéristiques des supports. Il est généralement muni d'une base et d'un chapiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 110
les plus pressés ne peut avoir moins de 3 modules et les entrecolonnement
entrecolonnement
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
en portique
portique
en[ee]péristyle
péristyle
Forme régularisée : péristyle
doivent avoir 2 diamètres 3/4 de la grosseur des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
, qui font 5 modules 1/2 de distance de l’une à l’autre pour être réguliers et bien proportionnés.
Le 2edesseindessin de l’ ordre dorique
ordre dorique
est pour faire connoître les proportions des galeries
galerie
« Espace habitable plus long que large, délimité dans un étage par les divisions des murs, des cloisons, des alignements de support verticaux, et ayant une fonction de passage. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 33
ou loges
loge
en arcades
arcade
Lors que les bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
sont seulement posées sur des socles
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
,
p. 59
   
Description
p. 60
   
p. 61
   
suivant la métode que j’ai observée dans les applications[ef] de tous les ordres
ordre
différens, qui est à chacune d’expliquer[eg] d’abord leur proportion avec des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
isollées en portiques
portique
, ensuite celle des loges
loge
ou galeries en arcades simples
galerie en arcades simples
, les proportions des ordres
ordre
entiers avec des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, et des desseinsdessins et profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
en grand de toutes leurs parties en détail avec tous leurs ornements
ornement
Forme régularisée : ornements
, ce qui donne une connoissance entière de chacque ordre
ordre
.
La raison pour laquelle je mets des socles
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
sous les bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
qui sont aux côtés des arcades
arcade
où il n’y a point de piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, outre la grâce qu’ils donnent à l’ordre
ordre
, les bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
et les colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
sont moins exposées à être écornées qu’elles le seroient si elles posoient à nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
[eh] sur le pavé
pavé
du rez-de-chaussée
rez-de-chaussée
« Étage placé au ras du sol. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 23
des places et[ei] des cours, et c’est par[ej] la même raison que je mets aussi un socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
au bas[ek] des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
. Il n’arrive pas la même chose aux bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
des portiques
portique
, parce que, ordinairement, on y monte par des degrés[el] qui empêchent les voitures d’aprocher[em] et, s’il y avoit des socles
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, ils incommoderoient le passage
passage
qui est toujours assez gêné[en]. Il y en a même des exemples dans l’antique, tels que sont les portiques
portique
circulaires du Temple des Vestules à Rome
Tempio di Ercole Vincitore, detto Olivarius
[eo] et à Tivoly
Tempio di Vesta
, où il n’y a point de plinthe carrée
plinthe carrée
Forme régularisée : plinthe
aux bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
et leur tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
inférieur pose à cru sur le pavé
pavé
de ces portiques
portique
, et au portique
portique
de la Concorde à Rome
Tiempo di Saturno
, il y a seulement des plinthes carrées
plinthe carrée
Forme régularisée : plinthes
aux bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
des angles, et les bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des autres colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
entre-deux et au-derrière[ep] n’en ont point, et leur gros tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
du bas pose aussi à cru sur le pavé
pavé
du portique
portique
, ce qui est fait pour que les pieds des passans ne heurtent pas contre les cornes des plinthes
Forme régularisée : plinthes
, s’il y en avoit. Mais ces exemples demandent beaucoup de prudence aux architectes qui les voudroient imiter[eq].
Les socles simples
socle simple
, qui sont sous les bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
en ce second desseindessin, ont une fois et demie la hauteur de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, et leur largeur est le double de leur hauteur ; en ce cas, toute la hauteur de l’ordre
ordre
se divise en 43 parties, desquelles le socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
en a 3, la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
avec sa
p. 62
   
base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et son chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
32 et l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
8, dont l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
[er] en a deux, la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
3 et la corniche
3. La base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et le chapiteau de la colonne
Forme régularisée : colonne
en ont chacun 2 et le fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
28. Le diamètre du bas de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
en a 4 et sa[es]saillie
saillie
hors la face
face
du trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
en a 3. La distance du milieu d’une colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
à l’autre est de 25 de ces parties, la largeur du trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
est de 9 parties, ce qui fait 2 parties 1/2 pour la largeur de chacune des alettes
Forme régularisée : alettes
aux côtés de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
 ; l’arcade
arcade
a 16 parties de largeur et 32 de hauteur ; la hauteur de la clef
clef
« Claveau formant le milieu d'une plate-bande, le faîte d'un arc ou d'une voûte, la tête d'une nervure.. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 149
de l’arcade
arcade
jusques sous l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
est de 3 parties ; ainsi, la hauteur de l’arcade
arcade
est égale à la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et a le double de sa largeur. L’on doit mettre un triglyphe
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphe
aplomb du milieu de chacque colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, ce qui donnera un métope
méthope
« La métope est la portion de frise comprise entre deux triglyphes et, par extension entre deux modillons. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
aplomb du milieu de l’arcade
arcade
, et tous les triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
et les métopes
méthope
« La métope est la portion de frise comprise entre deux triglyphes et, par extension entre deux modillons. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
seront dans leur proportion régulière.
Pour raporter les divisions générales de ce second desseindessin au module, les proportions de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
des triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
et des métopes
méthope
« La métope est la portion de frise comprise entre deux triglyphes et, par extension entre deux modillons. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
sont les mêmes qu’au desseindessin précédent : la saillie
saillie
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
hors ce[et] corps du trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
est d’un module 1/2 et la hauteur du socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
est aussi d’un module 1/2 et sa largeur a 3 modules, les alettes
aux côtés des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
ont chacune un module 1/4 de large, ce qui fait 4[eu] modules 1/2 pour toute la largeur du trumeau
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
 ; et la largeur de l’arcade
arcade
est de 8 modules et sa hauteur en a 16 modules, et la distance entre le huit [sic.][ev] de l’arcade
arcade
et le dessous de l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
a 1 module 1/2, la hauteur de l’imposte
imposte
de l’arc
arc
« Organe clavé porté par deux points d'appui et présentant un intrados formé d'un seul rouleau de voussoirs. Le tracé de l'arc est donné par l'intrados. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 126
est d’un module et la largeur de l’archivolte
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
1 module, la distance du milieu d’une colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
à l’autre 12 modules 1/2, ce qui donne la proportion de cinq métopes
méthope
« La métope est la portion de frise comprise entre deux triglyphes et, par extension entre deux modillons. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
, quatre triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
entiers et deux demy triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
du milieu d’une colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
au milieu de l’autre.
[3e dessin]
L’ordre dorique
ordre dorique
avec des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
est représenté au 3edesseindessin de cet ordre
ordre
, qui est aussi en loges
loge
ou galeries
galerie
« Espace habitable plus long que large, délimité dans un étage par les divisions des murs, des cloisons, des alignements de support verticaux, et ayant une fonction de passage. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 33
par arcades
arcade
, quoyqu’il n’y ait point d’exemples antiques de l’ordre dorique
ordre dorique
avec des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
. Néanmoins, pour rendre cet ordre
ordre
complet, l’on ne peut obmetre de lui en donner dans sa description comme aux autres ordres
ordre
et leur hauteur, aussi qui [sic.][ew] est expliquée dans la règle générale au 2e chapitre de ce traité, est le tiers de la hauteur
p. 63
   
Description
p. 64
   
p. 65
   
de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
avec la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et le chapiteau
chapiteau
« Élément formant épanouissement entre le corps de la colonne, du pilier ou du pilastre, et la charge. Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir, éventuellement de l'un et l'autre). »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 115
[ex]. Ainsi, l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
ayant en cet ordre
ordre
le quart de la hauteur de la même colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, pour ravoir[ey] la distribution générale de tout l’ordre
ordre
, lorsqu’il y a des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, il en faut diviser tout la hauteur en 19 parties comme à l’ordre toscan
ordre toscan
, desquelles on en donnera 4 au piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, 12 à la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et 3 à l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
.
La hauteur du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
étant divisée en 8 parties, la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
en aura 2, le
Forme régularisée : dé
5 et sa corniche
une. Pour avoir la largeur du
Forme régularisée : dé
, il faut diviser sa hauteur entre la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
et la corniche
en 25 parties et en prendre 21 pour la largeur, ce qui revient[ez] égal à la largeur du plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
Forme régularisée : plinthe
de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
.
La hauteur de l’arcade
arcade
, lorsqu’il y a des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, est égale à la hauteur de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et de l’entablement
entablemensentablements
« Couronnement horizontal d'une ordonnance d'architecture comprenant une corniche qui couronne elle-même une frise, une architrave et éventuellement l'une et l'autre. À ces éléments s'ajoute quelquefois un bandeau d'attique, bandeau nu ou orné régnant au-dessus de la corniche sur la longueur de la frise.  »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 173
ensemble, et sa largeur a la moitié de cette hauteur ; la largeur des trumeaux
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
entre les arcades
arcade
est la moitié de la largeur de l’arcade
arcade
. L’espace qui reste entre le haut de l’arcade
arcade
jusques sous[fa] l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
est égal à la hauteur de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
au[fb]piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, c’est-à-dire égal au quart de toute la hauteur du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
.
Suivant la distribution ci-dessus, la hauteur du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
est de 5 modules 1/2[fc], dont la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
a un module 1/3 et la corniche
2/3, qui est la moitié de la hauteur de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
; la hauteur du
Forme régularisée : dé
est de 3 modules 1/3 et sa largeur un module 4/5, la hauteur de la clef
clef
« Claveau formant le milieu d'une plate-bande, le faîte d'un arc ou d'une voûte, la tête d'une nervure.. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 149
de l’arcade
arcade
jusques sous[fd] l’architrave
architrave
« Linteau ou plate-bande portant sur des supports verticaux. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 128
a un module 1/3, la hauteur de[fe] l’arcade
arcade
est de 20 modules et sa largeur 10 modules ; les trumeaux
trumeau
« Pan de mur entre deux embrasures au même niveau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 106
ont 5 modules de largeur, ce qui fait 15 modules d’un milieu de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
à l’autre[ff], et donne la proportion[fg] de 6 métopes
méthope
« La métope est la portion de frise comprise entre deux triglyphes et, par extension entre deux modillons. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
, 5 triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
entiers et deux demy triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
dans la frise
frise
« Bande horizontale ayant vocation pour recevoir un décor. Par extension, suite d'ornements en bande horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
, en sorte qu’il se trouve le milieu d’un triglyphe
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphe
aplomb du milieu de l’arcade
arcade
. Les alettes
aux côtés des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
ont chacun un module 1/2 de largeur au droit du bas des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
.
La hauteur de l’imposte
imposte
de l’arcade
arcade
[fh] et la largeur de l’archivolte
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
sont chacune d’un module, le surplus des autres parties de l’ordre
ordre
a les mêmes proportions qu’au desseindessin précédent.
p. 66
   
La règle de faire les arcades
arcade
où il y a des piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
plus hautes, à proportion de leur largeur, que ceux où il n’y a pas de piédestaux
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
ne se peut facilement[fi] exécuter à l’égard de l’ordre dorique
ordre dorique
, à cause[fj] de la distribution des triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
et des métopes
méthope
« La métope est la portion de frise comprise entre deux triglyphes et, par extension entre deux modillons. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
, dont on ne doit jamais changer ni altérer les proportions.
4eDesseinDessin de l’ordre dorique
ordre dorique
, où l’on connoît toutes les parties en détail et les profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
en grand, avec les mesures cottées de tous les membres, et les moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
en 2 manières, de l’ imposte
imposte
et de l’ archivolte
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
des arcs
arc
« Organe clavé porté par deux points d'appui et présentant un intrados formé d'un seul rouleau de voussoirs. Le tracé de l'arc est donné par l'intrados. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 126
Quelques architectes ont cru que l’ordre dorique
ordre dorique
ne devoit point avoir de base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
à la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
et, par conséquant, point de piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, parce que le premier ordre
ordre
du Théâtre de Marcellus à Rome
Théâtre de Marcellus
et d’autres exemples antiques n’en ont pas, et aussi sur ce que Vitruve
Vitruve (0090?-0020? av. J.-C.)
n’en parle point, et même il semble que dans le[fk] premier chapitre de son 4e livre[fl], il ait voulu faire entendre que l’ordre ionique
ordre ionique
[fm] soit le premier auquel l’on ait mis des bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
aux colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
. Mais si l’on suit l’opinion de plusieurs maîtres de l’art qui prétendent que le premier ordre
ordre
du Collisé
Colosseo
et l’ordre
ordre
qui se voit dans les fragmens qui restent des bains de Paul Émile à Rome
Mercati di Traiano
sont d’ordre dorique
ordre dorique
, à cause que leurs proportions et leurs profils
profil
« Ligne délimitant la section orthognonale d'une moulure ou d'un corps de moulures. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
ne conviennent pas à l’ordre toscan
ordre toscan
, et qu’il ne leur manque que des triglyphes
triglyphe
« Le triglyphe est l'ornement de la frise dorique ; creusé de deux glyphes et de deux demi-glyphes, il est généralement bordé sous le réglet de l'architrave par de petits cônes ou gouttes. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 181
Forme régularisée : triglyphes
pour avoir tous les caractères de l’ordre dorique
ordre dorique
, on remarquera qu’il y a une base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
aux colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
du Collisé
Colosseo
, et même d’un goût qui est particulier, et qu’aux Bains de Paul Émile
Mercati di Traiano
, outre la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
qui est attique
attique
« Couronnement horizontal placé au-dessus d'un entablement formé d'un corps rectangulaire, plus large que haut, d'une corniche et généralement d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 174
« Étage-attique. Demi-étage-carré dont la face forme couronnement d'une élévation : ce parti parti d'élévation se reconnaît en général au fait que le niveau de l'étage-attique est séparé des niveaux inférieurs par un important corps horizontal (frise, cordon, etc.) ou par une corniche plus importante que celle qui couronne l'étage-attique lui-même. ; quelquefois au fait que l'étage-attique est décoré d'un ordre attique. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 23-24
, il y a aussi un piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
. Et on pourra se laisser persuader que l’ordre dorique
ordre dorique
seroit inutile[fn] si on retranchoit la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, qui est une des parties essentielles dans tous les ordres
ordre
, et que le piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
convient à l’ordre dorique
ordre dorique
comme aux autres ordres
ordre
, lorsque le cas le requiert.
p. 67
   
Description
p. 68
   
p. 69
   
Toute la hauteur du piédestal dorique
piédestal dorique
, qui est de 5 modules 1/3, étant divisée en 8 parties, comme il a été expliqué au 2e chapitre, la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
en a 2, le
Forme régularisée : dé
5 et la corniche
une, ce qui fait un module 1/3 pour la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, 3 modules 1/3 pour le
Forme régularisée : dé
, et 2/3 de module pour la corniche
 ; la hauteur du
Forme régularisée : dé
étant partagée en 25[fo], l’on en donnera 21 parties à sa largeur, qui font 2 modules 4/5. La hauteur de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
se divise en 8 parties : le socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
en a 5 et les moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
ensemble 3, la hauteur desquelles se trouve être de 1/2 module, étant[fp] partagée en 12, le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
du bas en a 3 parties, la doucine renversée
doucine renversée
« La doucine renversée, convexe en haut, concave en bas, est le contre-profil de la doucine droite. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
7 et le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
du haut 2. La saillie
saillie
du socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
, au-delà du nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
du
Forme régularisée : dé
, est égale à la hauteur des moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
, c’est-à-dire à 1/2 module, laquelle saillie
saillie
étant divisée en 5 parties, le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
du bas est d’une partie moins saillant que le socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
et le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
du haut a une partie[fq] de saillie
saillie
au-devant du nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
du
Forme régularisée : dé
 ; les 3 autres parties sont pour la saillie
saillie
de la doucine
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
entre les deux filets
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
. La hauteur de la corniche
du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
étant divisée en 12 parties, le talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
du bas avec son filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
au-dessus en auront 4, la couronne
du[fr]larmier
larmier
« Membre horizontal en saillie sur le nu du mur, destiné à en écarter les eaux pluviales. Sa surface inférieure est inclinée ou creusée d'une mouchette, sorte de canal ou de gorge qui permet d'éviter les ruissellements. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
5, le cavet
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
du haut[fs] avec son listeau
listeau
3, lesquelles étant divisées[ft] en 5, le listeau
listeau
en aura 2 et le cavet
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
3. La hauteur du talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
avec son filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
étant aussi partagée en 5, le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
en aura une et le talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
4. Toute la saillie
saillie
de la corniche
a les ¾ de sa hauteur, ainsi elle est égale à la saillie
saillie
du socle
socle
« Massif surélevant un support, un groupe de supports jumelés, une statue, etc. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
. La saillie
saillie
du cavet
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
est égale à sa hauteur et la couronne
[fu] bas du cavet
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
. La saillie
saillie
du filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
[fv] est égale à la hauteur du talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
et la saillie
saillie
au-devant du haut du talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
et la saillie
saillie
du bas du talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
sont chacune égale à la saillie
saillie
du bas du cavet
cavet
« Gorge dont le profil, formé d'un seul segment, tend vers l'horizontale à une de ses extrémités et vers la verticale à l'autre : ce profil est, de ce fait, égal ou voisin du quart de cercle et raccorde deux plans en équerre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
, au-devant de la couronne
. Toutes les mesures cottées pour les saillies
saillie
sont à compter depuis la ligne ponctuée qui passe par le milieu de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
.
Plusieurs architectes ont fait servir la base attique
base attique
« Base formée d'une plinhe et de deux tores, séparés l'un de l'autre par une scotie. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
Forme régularisée : base
à l’ordre dorique
ordre dorique
, mais comme cette base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
convient beaucoup mieux
p. 70
   
à l’ordre ionique
ordre ionique
, il est plus à propos de suivre l’opinion de plusieurs[fw] qui ont donné une base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
particulière à la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
[fx]dorique
dorique
. Quelques-uns se sont contentés de convertir le listeau
listeau
de la base toscan
base toscanne
« Base de l'ordre toscan, théoriquement formée d'une plinhe et d'un tore »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
Forme régularisée : base
en une astragale
et de mettre un autre listeau
listeau
au-dessus, au bas du fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
, ce qui n’étoit[fy] pas bien reçu des sçavans, m’a donné lieu de proposer deux autres manières de bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
pour les colonnes doriques
Forme régularisée : colonnes
 ; l’une desquelles est cottée A, qui est faite sur l’idée[fz] de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
du Temple de Vesta à Tivoli
Tempio di Vesta
, en y recherchant[ga] l’un des deux filets
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
qui sont entre les deux tores
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
, et y ajoutant une plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
Forme régularisée : plinthe
par le bas, il paroit qu’étant moins ornée de moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
que la base attique
base attique
« Base formée d'une plinhe et de deux tores, séparés l'un de l'autre par une scotie. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
Forme régularisée : base
, elle peut convenir à l’ordre dorique
ordre dorique
, quoiqu’elle soit employée à Tivoli à une espèce d’ordre corinthien
ordre corinthien
.
La hauteur de cette base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, qui est d’un module, étant divisée en 15 parties, l’on en donnera 7 à la plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
Forme régularisée : plinthe
, cinq au tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
inférieur, et la hauteur des 3 autres parties du haut étant divisées en 6, le tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
supérieur en aura 5, l’autre partie sera pour le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
entre les deux tores
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
 ; ainsi, le tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
supérieur aura la moitié du tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
inférieur, et l’on donnera au listeau
listeau
du bas[gb] du fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
la moitié de la hauteur du tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
supérieur. La saillie
saillie
de la plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
et du tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
inférieur sera la même et aura de chacque côté du nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
2/3[gc] de la hauteur de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, et répondra aplomb sur le nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
du
Forme régularisée : dé
du piédestal
piédestal
« Socle formé d'une base, d'un et d'une corniche et ayant entre la moitié et le quart de la colonne ou du pilastre qu'il porte. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
. La saillie
saillie
du tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
supérieur sera de sa hauteur moindre que celle du tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
inférieur, et le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
entre-deux répondra au centre du tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
supérieur. La saillie
saillie
du listeau
listeau
du bas de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
aura le quart de toute la saillie
saillie
de la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
.
L’autre manière de base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
pour la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
du premier ordre
ordre
, cottée B, est suivant l’exemple des bases
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : bases
des colonnes
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonnes
du premier ordre
ordre
du Collisé
Colosseo
, dont j’ai seulement rectifié les proportions des moulures
moulure
« Ornement allongé et en relief créé par la translation d'un profil élémentaire selon une directrice : celle-ci est une ligne de la composition que le relief de la moulure a pour fonction d'exprimer. En d'autres termes, toute ligne d'architecture exprimée par le relief est une moulure. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 179
 ; la plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
et le tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
au-dessus ont les mêmes hauteurs et saillies
saillie
que la base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
cottée A. Le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
a la même hauteur, et la doucine renversée
doucine renversée
« La doucine renversée, convexe en haut, concave en bas, est le contre-profil de la doucine droite. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
est de la hauteur du tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
supérieur de la même base
base
« Pied d'un support vertical, formé habituellement d'un corps de moulures et d'une plinthe. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 112
Forme régularisée : base
, le listeau
listeau
du bas du fût
fût
« Corps d'une colonne. C'est habituellement un cylindre. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 113
de la colonne
colonne
« Support vertical formé d'un fût dont le plan est un cercle ou un polygone régulier à plus de quatre côté, et généralement d'une base et d'un châpiteau. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 109
Forme régularisée : colonne
a aussy la même hauteur. La saillie
saillie
du filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
du[gd] bas de la doucine
doucine
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers l'horizontale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
est de la moitié de la hauteur du tore
tore
« Moulure pleine de profil curviligne. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
moindre[ge] que la
p. 71
   
p. 72
   
Description
p. 73
   
plinthe
plinthe
« Bandeau régnant au bas d'un mur, d'un niveau, d'une base. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 182
, et la saillie
saillie
du listeau
listeau
est égale à sa hauteur.
L’imposte
imposte
, cotté C, a un module de hauteur qui se divise en 8 parties : la première bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
en a 2, la seconde bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
3, le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
avec l’ove
ove
au-dessus 2 et le listeau
listeau
du haut une. La hauteur de l’ove
ove
et du filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
étant partagée en 5, le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
en a 1 et l’ove
ove
4. Toute la saillie
saillie
de l’imposte
imposte
est le tiers de la hauteur, laquelle étant divisée en 10[gf] parties, la saillie
saillie
de la première bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
au-delà du nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
de l’alette
en a 1, la seconde bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
2, le filet
filet
« Étroite moulure formant repos entre deux profils ou ressaut entre deux pans. »
181
3 et le haut de l’ove
ove
9.
L’archivolte
archivolte
« Corps de moulures porté par le front d'un arc ou d'une voussure, au nu ou en saillie sur le nu du mur. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 143
, cottée D, a aussi un module de largeur, laquelle étant divisée en 15 parties, la première bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
en a 4, la seconde 6, le talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
3 et le listeau
listeau
2. La première bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
répond au nu
nu
« Surface plane du mur, abstraction faite des saillies. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 87
Forme régularisée : nu
de l’alette
, la saillie
saillie
de la deuxième bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
est de la 8e partie de la largeur de la première bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
, le listeau
listeau
est plus saillant que la 2ebande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
autant que le talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
a de hauteur. La saillie
saillie
du bas du talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
au-delà de la deuxième bande
bande
« Moulure plate, beaucoup plus longue que large, délimitée par deux autres moulures parallèles. »
181
et la saillie
saillie
du listeau
listeau
au-delà du haut du talon
talon
« Corps de moulures à profil en S dont les extrémités tendent théoriquement vers la verticale. »
Pérouse de Monclos, Vocabulaire…, col. 184
sont chacune égale à la saillie
saillie